Home > Actualités & Analyses Forex > Forex – EUR/USD : Retour sur l’actualité de la semaine du 2 au 6 avril

Forex – EUR/USD : Retour sur l’actualité de la semaine du 2 au 6 avril

L'Équipe Éditoriale de Professeurforex.com

(ProfesseurForex.com) – Lundi, le bon indice PMI Chinois profitait à l’Euro avant que l’indice PMI manufacturier encourageant de l’Allemagne ne vienne s’ajouter à l’optimisme (malgré un recul pour la France). Néanmoins, les déclarations du président de la FED de Dallas, Richard Fischer, enthousiasme quand à la conjoncture économique Américaine, venaient éloigner les perspectives de QE3 et le Dollar se renforçait. La hausse surprise de l’indice ISM manufacturier venait enfoncer le clou.

Mardi le scenario se répétait et après une timide hausse matinale, la paire retournait à la baisse buter sur le seuil de 1,33 avant de remonter sous l’effet d’un bon indice des prix à la production qui venait confirmer la baisse de l’inflation qui laisse un peu plus de marge de manœuvre à Mario Draghi. Mais les opérateurs hésitaient à trop pousser la paire à la hausse, une forte résistance étant en place sur le seuil de 1,3380. C’est finalement les Minutes de la FED suite à la réunion du FOMC qui déclenchaient les enfers. En effet, le papier a largement été interprété comme peu favorable à un QE3, dans la lignée des propos de Richard Fisher la veille. La paire balayait le scénario de triangle haussier et allait tester le seuil de 1,32 Dollar.

Mercredi, l’Euro continuait d’accuser le coup et glissait à la baisse, en dessous de 1,32 Dollar. En effet, les tensions sur le marché obligataire Espagnol confortait les traders dans leur sentiment baissier. Plus tard, l’Euro accélérait sa baisse lorsque Mario Draghi, lors de la conférence de presse mensuelle de la BCE, déclarait que l’arrêt des mesures de politique non conventionnelles était « prématuré ». (Il en faut peu au marché…).

Jeudi, l’ambiance restait à la vente dans les salles de marché et la hausse des taux d’emprunt en France (légère toutefois) confortait le marché dans son scénario de nouvelle poussée de fièvre au sein de la Zone Euro (A quelques semaine de la décision de Moody’s quant au AAA Français…). Le recul surprise de la production industrielle Allemande n’impactait pas le marché mais les bons chiffres hebdomadaires de l’emploi aux États-Unis achevaient la paire qui allait tester le seuil de 1,3030.

Vendredi, le marché était amorphe et c’est seulement lorsque les chiffres mensuels du chômage américain ont été publiés que le marché s’est « réveillé ». Les créations de postes se sont en effet révélées très nettement inférieures aux attentes, ce qui a pénalisé le billet vert, profitant ainsi à la paire EUR/USD.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags: