Home > Actualités & Analyses Forex > FOREX : La stratégie PFX EUR/USD pour la semaine du 17 février

FOREX : La stratégie PFX EUR/USD pour la semaine du 17 février

(ProfesseurForex.com) – EUR/USD remonte, c’est indéniable. Alors que l’opinion de moyen et long terme reste largement baissier pour EUR/USD, il serait sûrement avisé de prendre note des nouveaux plus hauts qui s’enchaînent sans que les baissiers n’aient beaucoup de répit.

La raison principale selon nous est que la divergence de politique monétaire entre la BCE et la FED n’est plus aussi certaine depuis que la Cour Constitutionnelle Allemande a estimé que le programme OMT était illégal, remettant en cause son caractère illimité tout en soulignant également que cela ressemblait fortement à un financement des états, ce qui est interdit par les traités.

Toutefois, le dossier est désormais entre les mains des juges de la Cour de Justice Européenne, réputée pour ses verdicts fédéralistes. La Cour Constitutionnelle Allemande n’aura probablement d’autre choix que d’accepter le verdict de la CJE. D’autre part, la BCE peut toujours activer son programme en attendant que la CJE se prononce ‘ici quelques mois.

Mais il faudra toujours obtenir l’ascendant d’Angela Merkel. En effet, rappelons que l’une des conditions pour bénéficier du programme OMT est d’obtenir l’autorisation dans le cadre d’un plan d’aide via le MES (Où la France et l’Allemagne ont un droit de veto). Le ministre des finances Allemand Schaeuble a lui signifié qu’il était en faveur du programme OMT.

La conférence de presse de Mario Draghi le mois prochain promet d’être très importante.

Concernant cette semaine, le calendrier économique ne réserve pas de grand événements.

Notons la conférence de presse de la BoJ ce mardi. Il y a des chances que les traders suivent les propos de Mr Kuroda de près étant donné que la hausse de la TVA approche à grands pas (avril) et que la croissance se révèle beaucoup moins bonne qu’anticipé. Les marchés attendent une déclaration laissant penser que la BoJ se tient prête à faire plus.

Gardons aussi un œil sur le taux de chômage en Angleterre et la balance courante de la Zone Euro en milieu de semaine. Si le taux de chômage venait à baisser en-dessous de 7 %, la Livre Sterling pourrait fortement en profiter et rappelons que l’excédent commercial de la ZE reste un des principaux facteurs expliquant la vigueur de la monnaie unique.

Jeudi, la volatilité pourrait augmenter avec les chiffres d’inflation Français (nouveau calcul du panier de consommation) et aux USA. Nous aurons également le procès verbal de la dernière réunion du FOMC. N’oublions pas les indices PMI dans la Zone Euro.

Dans l’ensemble, les risques semblent une nouvelle fois équilibrés. Les traders restent peu enclins à s’éloigner des 1.37 pour le moment. Il y aura des statistiques potentiellement influentes pour d’autres paires comme USD/JPY et GBP/USD. EUR/USD risque donc de suivre la tendance de ces deux paires par corrélation en attendant l’IPC US et les indices PMI.

D’un point de vue graphique, il faudra regarder de près les 1.3720 car en cas de cassure, les haussiers vont sûrement tenter de rejoindre les 1.38, surtout si certaines statistiques vont dans ce sens cette semaine.

Nous continuons de penser que la BCE va montrer les muscles tôt ou tard si l’inflation reste sur la pente descendante. Mais d’ici là, de l’eau va passer sous les ponts et nous sommes d’avis de privilégier la hausse en profitant des creux sous 1.37.

-Acheter sur 1.3640,

-Stop loss 1.3610

-Objectif 1.3760

Nous remettrons sérieusement un avis baissier sur le tapis en cas de nouvelle baisse de l’inflation dans la Zone Euro, de forte hausse de l’inflation aux USA où d’amélioration substantielle des données économiques au USA.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.