Home > Actualités & Analyses Forex > GBP/USD : Le hard Brexit n’est clairement pas le choix du Royaume-Uni, le GBP enregistre un rallye de soulagement sur le Forex

GBP/USD : Le hard Brexit n’est clairement pas le choix du Royaume-Uni, le GBP enregistre un rallye de soulagement sur le Forex

La première ministre UK, Theresa May, a présenté le plan de négociation du gouvernement pour quitter l’UE, et cela s’éloigne fortement du scénario du hard Brexit.

En effet, le gouvernement cherche un accord amical et constructif, bénéfique aux deux parties. Theresa May dit vouloir atteindre un accord commercial le plus profond possible, tout en restant en dehors du marché unique.

Elle a également adressé un message pour les pays membres du UK, appelant à l’union, et assurant que leur opinions seront pris en compte lors des négociations.

Sur le Forex, après un creux à 1.1985 Lundi, GBP/USD remonte actuellement au-dessus des 1.23, avec un pic intraday à 1.2345, c’est donc un rallye de soulagement de près de 350 pips depuis les creux de Lundi et de 200 pips depuis le début du discours de la première ministre.

Après un tel mouvement, nous pourrions observer une phase de consolidation/correction à très court terme, mais la hausse n’est probablement pas terminée.

En effet, les prochaines résistances à 1.2430 et potentiellement 1.2500 semblent jouables à court terme. Cependant, il est préférable d’attendre un repli si vous n’êtes pas déjà en position.

A la baisse, les supports sont à 1.2300, 1.2250 et 1.2200.

La paire GBP/USD évolue actuellement à 1.2337 sur le Forex.

Graphique GBP/USD H1

GBPUSDH1 Copyright (c) 2017 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte