Home > Actualités & Analyses Forex > Interprétation de la décision prise hier par la BCE

Interprétation de la décision prise hier par la BCE

La décision très attendue de la BCE en matière de politique monétaire est enfin arrivée. La banque centrale a annoncé de nombreuses nouvelles mesures pour soutenir les banques et les économies de la zone euro, mais elle n’a pas réussi à surprendre les marchés. 

Plus précisément, on peut dire que la BCE n’a pas tenu ses promesses si l’on en juge par la réaction initiale du taux de change EURUSD. Comment est-il possible que l’euro augmente après un assouplissement beaucoup plus important de la part de la BCE ? Encore une fois, il s’agit de la différence entre ce qui a été valorisé et ce qui a été livré.

Décisions de la BCE de décembre 2020

Dès le début, la BCE a été déçue de ne prolonger le programme PEPP (c’est-à-dire son programme d’achat d’obligations pendant la pandémie) que jusqu’en mars 2020, au lieu de juin. Tout en le prolongeant de 500 milliards d’euros supplémentaires, elle a en fait envoyé un signal hawkish en réduisant la période de prolongation. En effet, même de si petites différences signifient beaucoup pour les acteurs du marché des devises.

Un autre aspect sur lequel la BCE a sous-livré hier provient des conditions ajustées pour les opérations de refinancement à long terme ciblées (TLTRO). En effet, la banque centrale a amélioré les conditions, mais cela a rendu plus difficile pour les banques l’accès à ces conditions améliorées. En d’autres termes, peu de banques pourront en bénéficier. La décision n’est donc pas aussi constructive qu’on l’aurait souhaité.

Enfin, le véritable coup d’éclat de la décision d’hier est venu des projections de personnel. Pour 2023, les projections des services de la BCE pour l’inflation de base sont de 1,2 %. C’est un gros problème pour la crédibilité de la BCE, car n’oublions pas que le mandat de la BCE est de ramener et de maintenir l’inflation en dessous ou à proximité de 2 %. En projetant une inflation aussi faible, la BCE risque littéralement de se tirer une balle dans le pied car il sera quasiment impossible pour les anticipations d’inflation d’atteindre l’objectif. Dans le même temps, cela compromet l’efficacité du « paquet » d’hier.

Au moment où la conférence de presse s’est terminée, la paire EURUSD était à son plus haut niveau, se tradant à 1,2160, proche des sommets de vendredi dernier à 1,2175. Lagarde a mentionné le taux de change élevé, mais le fait d’uniquement en parler ne va pas favoriser les anticipations d’inflation.

Même si l’euro s’inverse, on ne peut pas échapper passer outre le fait que la BCE a manqué de beaucoup sur sa chance de donner un signal fort aux marchés. Après tout, la Fed arrive au milieu de la semaine prochaine, et elle va placer la barre beaucoup plus haut.

Ou, peut-être, c’est exactement la raison pour laquelle la BCE n’a pas tenu ses promesses ? Pour voir ce que la Fed fera à son tour, et ensuite s’adapter ?

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.