Home > Actualités & Analyses Forex > Investir pendant les périodes de stagflation

Investir pendant les périodes de stagflation

Les actions s’effondrent partout dans le monde, avec en tête les actions européennes et nord-américaines.

En Europe, les nouveaux confinements consécutifs à la deuxième vague de la pandémie sont responsables de la sous-performance des actions. Aux États-Unis, l’incertitude générée par les élections américaines dans quelques jours, associée à l’absence d’un nouveau cycle de relance, a eu le même résultat : une baisse des cours des actions.

Toutefois, lorsqu’on investit, l’horizon temporel s’étend à plus de quelques mois ou d’un an. On parle plutôt de décennies de constitution d’un portefeuille et de sa gestion appropriée. Même l’investissement actif n’implique pas de modifier un portefeuille tous les deux jours.

La pandémie de coronavirus a entraîné une récession économique dans le monde entier. Parallèlement, le danger de stagflation – un phénomène économique apparaissant dans les périodes de forte inflation et de chômage élevé – s’est accentué.

À quoi s’attendre en période de stagflation ?

Si le chômage est déjà élevé, l’inflation n’a pas encore atteint le monde développé. En fait, les banques centrales combattent encore la menace de déflation (par exemple, la BCE). Cependant, certaines banques centrales, comme la Fed aux États-Unis, ont créé le cadre nécessaire pour faire face à une inflation plus élevée, en déplaçant son mandat vers un objectif d’inflation moyenne. En outre, elle a annoncé qu’elle était prête à laisser l’inflation dépasser l’objectif. Par conséquent, nous pourrions facilement voir une inflation bien supérieure à 2 % et encore la Fed ne rien faire à ce sujet.

Dans le cas où une inflation élevée se produit en même temps qu’un chômage élevé, la stagflation conduit à des performances intéressantes du secteur boursier. Trois périodes connues dans le passé fournissent un exemple de ce à quoi il faut s’attendre si la stagflation devient une réalité.

Les actions discrétionnaires ont tendance à surperformer pendant les périodes de stagflation. Il s’agit de valeurs cycliques ou d’entreprises qui produisent des biens et des services non essentiels. Les valeurs industrielles, les soins de santé et les valeurs financières suivent. En revanche, si l’on compare le rendement réel moyen pour les trois périodes de l’image ci-dessus, on constate que les entreprises de services publics et de télécommunications ont tendance à sous-performer en période de stagflation.

Cependant, tout ceci n’est que des statistiques. La beauté du trading et de l’investissement est qu’aucune période ne ressemble à l’autre, et que l’inconnu crée sans cesse des opportunités. Les théories économiques qui existent aident les investisseurs à se faire une idée précise de la meilleure façon d’investir, en fonction de la position de l’économie dans le cycle économique. Ainsi, les investisseurs peuvent facilement modifier le portefeuille de manière à tirer le meilleur parti de phénomènes macroéconomiques tels que la stagflation.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.