Home > Actualités & Analyses Forex > Investir vs. trader et le pouvoir de la capitalisation

Investir vs. trader et le pouvoir de la capitalisation

Les marchés financiers sont tellement diversifiés que chacun peut y trouver son compte. Certaines personnes préfèrent le trading à court terme au trading à long terme. La spéculation est une chose de nos jours, d’autant plus que le trading électronique offre également des spreads équitables aux comptes de particuliers.

D’autres personnes préfèrent le trading à long terme, également connu sous le nom d’investissement. Quel que soit le produit tradé, une perspective à long terme exige autre chose de la part du trader. L’un d’eux, par exemple, est la liquidité.

La bourse était sur toutes les lèvres cette année, car elle a retrouvé de façon remarquable son niveau initial de baisse suite au coronavirus. Le mouvement de prise de risque qui a suivi a déclenché l’un des rallyes les plus « détestés » de l’histoire du marché américain.

Qui possède le plus d’actions ?

Selon une étude menée par Goldman Sachs, le 1% des investisseurs les plus riches possède la plupart des actions, ce qui représente environ 53% de la propriété des actions des ménages. De plus, au cours des trente dernières années, le 1% le plus riche a acheté pour 1 500 milliards de dollars d’actions. À l’autre bout du spectre, les 99 % du bas ont vendu pour environ 800 milliards de dollars.

Ceci est un exemple pur de la manière dont la richesse générationnelle est transférée de mains « faibles » à des mains « fortes ». Qu’est-ce qui a poussé ces personnes à vendre leurs actions ? Plus important encore, qu’est-ce qui a poussé le 1% à continuer d’acheter ?

La réponse vient des contraintes de liquidité. Les investisseurs sont mieux lotis en laissant l’argent travailler. Une gestion passive plutôt qu’active a fonctionné, surtout pour les traders particuliers. En parlant des traders particuliers, le trading actif (c’est-à-dire entrer et sortir des actions à chaque nouvelle ou tour de marché) entraîne des coûts associés plus élevés et des opportunités manquées.

Les investisseurs à long terme, en revanche, ont une perspective différente. Tout d’abord, le pouvoir de la croissance composée dans le temps. Réinvestir les dividendes est le nom du jeu.

Jouer le jeu à long terme, du moins en ce qui concerne le marché boursier américain, a toujours été payant jusqu’à présent. Cela ne signifie pas que la même chose s’est produite partout dans le monde – certains marchés sont bloqués dans des fourchettes pendant des décennies. Qui a la volonté et la patience d’attendre si longtemps pour qu’un investissement soit rentable ?

Toutefois, les investisseurs ont deux objectifs en tête. Contrairement aux traders orientés vers le court terme, l’un des objectifs des investisseurs à long terme est la préservation du capital. L’appréciation du capital est bienvenue mais pas obligatoire – elle perd de son importance par rapport à la préservation du capital.

En résumé, lorsque vous envisagez d’investir en bourse, prenez un peu de recul et réfléchissez au type d’investisseur que vous voulez être. Qu’est-ce qui prévaut – la préservation du capital ou l’appréciation du capital ?

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.