Home > Actualités & Analyses Forex > JP Morgan voit le S&P 500 à 4 400 en 2021

JP Morgan voit le S&P 500 à 4 400 en 2021

En général, à la fin et au début d’une année de trading, les sociétés d’investissement fournissent des prévisions pour la période à venir. Tout comme les entreprises qui établissent un budget de dépenses et de recettes, les sociétés d’investissement examinent les facteurs susceptibles d’influencer le marché et font des prévisions. 

Le consensus pour cette année est que le marché boursier aux États-Unis va atteindre de nouveaux sommets. Il a déjà atteint des sommets historiques en 2020, mais il semble que la tendance haussière se poursuivra, si rien de significatif ne change d’ici là.

Quels sont les principaux facteurs à l’origine de cette prévision haussière ?

Abondance de liquidités et baisse de la volatilité

Selon JP Morgan, le marché est sur le point de faire un pas de plus. Par marché, nous entendons le S&P 500, longtemps considéré comme la référence pour l’ensemble du marché.

La banque d’investissement prévoit pas moins de 1 000 milliards de dollars d’investissements sur le marché des actions, grâce notamment au positionnement des fonds spéculatifs et aux rachats d’actions. Il n’est pas surprenant qu’à ce rythme, les actions surpassent les obligations, et le sentiment de risque devrait se poursuivre au cours de la nouvelle année.

Les secteurs de la consommation discrétionnaire, de la finance et de l’énergie sont privilégiés. L’analyse indique que le S&P 500 atteindra 4 400 points en 2021, bien au-dessus du niveau actuel de 3 700 points.

A vrai dire, la plupart des entreprises du S&P 500 détiennent une trésorerie record au bilan. Lorsque cela se produit, les entreprises ont de multiples options. Premièrement, elles peuvent choisir de l’investir et de saisir des opportunités – en gros, faire croître l’entreprise, d’où la rentabilité potentielle. Ensuite, elles peuvent choisir de racheter leurs propres actions. Pourquoi une entreprise rachèterait-elle ses actions ? C’est une autre façon de récompenser ses actionnaires, un peu comme si elle leur versait un dividende. Troisièmement, en conservant une position de trésorerie solide, les entreprises améliorent leurs besoins de liquidités et peuvent facilement réagir à des conditions défavorables (par exemple, une pandémie prolongée).

Le VIX, l’indice de volatilité, est considéré comme en baisse par rapport aux niveaux de 2020. Lorsque la volatilité diminue, c’est un signe haussier pour le marché boursier, car les ventes de panique entraînent une augmentation de la volatilité.

Si l’on ajoute à ce mélange le support continu de la Réserve fédérale et la stimulation qui ne cesse de venir du Congrès américain, on peut dire que l’objectif de 4 400 est non seulement réaliste, mais même modeste. Quels sont les risques d’une telle prévision ?

Le premier est que la transition du pouvoir prévue pour le 20 janvier ne se fera pas aussi facilement que beaucoup le pensent. Un autre est que la pandémie prendra plus de temps.

Mais à ce stade, les investisseurs ont toutes les raisons de faire des offres d’achat en 2021.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.