Home > Actualités & Analyses Forex > La Banque du Canada et la récente décision de politique monétaire

La Banque du Canada et la récente décision de politique monétaire

La Banque du Canada (BOC) a maintenu cette semaine son taux d’intérêt à 0,25%, suite à la décision de la RBA mardi. Une autre grande banque centrale maintient le taux proche de zéro et, en outre, élargit le bilan grâce à l’assouplissement quantitatif. 

Le niveau du taux d’intérêt directeur canadien est justifié compte tenu de la désinflation en cours (-0,2 %) en avril 2020 et du faible prix du pétrole en 2020. Tout en reconnaissant que l’impact du coronavirus sur l’économie mondiale a peut-être atteint un sommet, BOC reste prudent quant à la manière dont la reprise pourrait se dérouler.

Mesures extraordinaires prises par la Banque du Canada

À l’instar d’autres grandes banques centrales, la BOC a pris des mesures extrêmes pour stimuler l’économie canadienne durant cette période de coronavirus. La taille de son bilan a triplé en 2020 pour soutenir l’économie et le système financier, atteignant environ 20 % du PIB ou 460 milliards de dollars canadiens.

Pour le deuxième trimestre, le BOC estime que le PIB canadien diminuera de 10 à 20 % par rapport au premier trimestre 2020, même si la baisse n’est pas aussi forte que le pire des scénarios énoncés dans le RPM (Rapport sur la politique monétaire) d’avril.

Les prix des matières premières ont un impact important sur la façon dont la BOC mène sa politique monétaire. Le prix du pétrole, en particulier, car l’économie canadienne est une économie à forte intensité énergétique, et une grande partie de sa main-d’œuvre est employée dans la production de pétrole en amont et en aval.

Le BOC a constaté qu’après avoir fortement chuté au début de l’année, les prix des matières premières se sont redressés, tout en restant faibles. Le Canada a subi des pertes historiques de production et d’emplois en raison de l’épidémie de coronavirus, et les mesures budgétaires ciblées, combinées à des taux d’intérêt plus bas, ont permis d’amortir l’arrêt de la production. Plus important encore, les décisions et les actions du BOC visent à jeter les bases d’une reprise économique progressive, ce qui est dans l’esprit de toutes les banques centrales du monde développé.

En 2020, le dollar canadien (CAD) était l’une des monnaies les plus volatiles du tableau de bord du Forex. Lorsque le prix du contrat à terme WTI du mois de mai s’est établi sous zéro dans la seconde moitié du mois d’avril, le CAD a connu l’une des pires périodes de son histoire.

Comme le Canada est un important producteur de pétrole, le CAD a une relation directe avec le prix du pétrole – il monte et descend en suivant les mouvements du prix du pétrole.

Cette relation est à la fois une bénédiction et une malédiction pour le BOC – l’avantage d’avoir une monnaie plus faible pour aider les exportations est compensé par le fait que les principaux produits d’exportation sont dérivés du pétrole, dont le prix est plus bas.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.