Home > Actualités & Analyses Forex > La BCE annonce un nouvel assouplissement au cours du prochain trimestre

La BCE annonce un nouvel assouplissement au cours du prochain trimestre

La Banque centrale européenne (BCE) a présenté hier sa décision de politique monétaire. C’était l’événement marquant de la semaine, éclipsé toutefois par le nouveau plan de relance budgétaire annoncé en début de semaine aux États-Unis. 

La barre était placée haut pour la BCE. Plus tôt dans l’année, certains membres de la BCE avaient laissé entendre que la banque centrale assouplirait encore un peu plus sa politique en réponse au resserrement indésirable des conditions découlant des rendements à long terme plus élevés importés des États-Unis.

Dès le départ, la banque centrale a annoncé qu’elle allait augmenter de manière significative les achats dans le cadre du programme PEPP. L’annonce a été faite quarante-cinq minutes avant la conférence de presse, et la BCE a fait une entrée remarquée. L’euro n’a pas réagi car la conférence de presse est toujours plus importante que l’annonce proprement dite. C’est là que la BCE a semblé incertaine, ambiguë, et a délivré, une fois de plus, un message douteux.

Préserver des conditions de financement favorables – l’objectif de la nouvelle BCE

La conférence de presse a très bien commencé, avec Christine Lagarde, la présidente de la BCE, qui a lu la déclaration du Conseil des gouverneurs. Elle a également présenté les nouvelles données du personnel économique concernant la croissance et l’inflation futures – une perspective équilibrée, pourrait-on dire, compte tenu des défis à venir (par exemple, la pandémie, les menaces inflationnistes, la reprise économique).

Tout s’est bien passé pour la BCE jusqu’à la première question de la presse. Interrogée sur la signification d’achats « significatifs », la présidente de la BCE n’a pas donné de réponse appropriée. Elle a encore hésité, a évité la question et l’a laissée sans réponse. En d’autres termes, nous ne savons pas ce que signifie « significatif », nous savons seulement que la BCE va commencer à acheter davantage, même à partir de lundi prochain.

Elle a ensuite expliqué pourquoi la BCE assouplit sa politique, afin de maintenir des « conditions de financement favorables ». Toutefois, lorsqu’elle a tenté d’expliquer ce concept, qui est la pierre angulaire de la position de la BCE à l’heure actuelle, Mme Lagarde n’a pas semblé convaincante.

Comme cela, au lieu d’améliorer sa communication, comme cela était nécessaire et attendu, la BCE a empiré la situation. Premièrement, il n’y a aucune clarté sur l’ampleur des achats futurs. Ensuite, l’explication de la nouvelle approche « holistique » de la BCE ressemble à tout sauf à un conseil des gouverneurs décisif prêt à agir maintenant. Enfin, la BCE continue de donner l’impression d’être en retard sur la dynamique observée aux États-Unis.

A la question de savoir pourquoi la BCE n’a pas augmenté ses achats plus tôt, la réponse de Mme Lagarde a été qu’elle voulait attendre plus de données de la part du personnel. C’est la bonne réponse, en effet, avec un énorme problème – il s’agit d’une pandémie, d’une situation d’urgence, et la BCE semble pour le moins complaisante.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.