Home > Actualités & Analyses Forex > La BCE souligne les effets de la politique de taux d’intérêt négatifs

La BCE souligne les effets de la politique de taux d’intérêt négatifs

La Banque centrale européenne (BCE) est l’une des banques centrales les plus surveillées au monde. Elle est confrontée à plus de défis que ses pairs, car la zone euro ne dispose pas d’institutions fiscales communes. 

En outre, la BCE fait appel aux banques centrales nationales de chaque État membre pour mettre en œuvre ses décisions, mais les différences économiques entre les pays sont énormes. Pourtant, la même politique s’applique à l’Allemagne ou à la Grèce, bien qu’elles soient confrontées à des conditions économiques différentes.

En septembre prochain, cela fera un an que la BCE a modifié ses taux d’intérêt. Lorsqu’on parle de taux d’intérêt, peu d’opérateurs savent que la BCE fixe trois taux d’intérêt, et non un seul. Cependant, tout le monde dit que la BCE maintient les taux négatifs – faux, elle ne maintient qu’un taux inférieur à zéro.

Effets positifs d’un taux négatif sur la facilité de dépôt de la BCE

Le taux qui importe le plus pour les marchés financiers est la facilité de dépôt. C’est le taux que les banques utilisent lorsqu’elles effectuent des dépôts à vue auprès de l’Eurosystème. Il a été abaissé pour la dernière fois en septembre 2019, et il est négatif depuis 2014. Par conséquent, depuis six ans, la BCE maintient sa facilité de dépôt en territoire négatif, actuellement à -0,5 %.

Un récent rapport de la BCE révèle ce qu’elle a appris jusqu’à présent de cette expérience. Gardez à l’esprit que les taux d’intérêt négatifs sont quelque chose de nouveau dans le monde de la politique monétaire, et que toutes les banques centrales n’ont pas les tripes pour y aller. Certaines l’ont fait et n’ont pas aimé les effets qu’elles ont eus (par exemple, les pays nordiques européens). D’autres ne voient pas de réels dommages (par exemple, la Suisse, le Japon).

La BCE a appris que des taux négatifs entraînent une prise de risque plus importante de la part des banques. Ce faisant, les banques soutiennent la transmission monétaire et favorisent l’investissement et même l’emploi.

Mais il y a un hic à ce que dit la BCE. Et cette tournure a été utilisée par la Fed lorsqu’on lui a demandé si elle allait faire passer le taux des fonds fédéraux à un niveau négatif. La réponse de la Fed a été qu’elle ne pense pas que ce serait une décision judicieuse pour la politique monétaire américaine car les effets positifs d’une telle décision ne semblent être évidents que pendant l’expansion économique.

En d’autres termes, la BCE tire des conclusions sur son taux d’intérêt négatif sur la facilité de dépôt en se basant uniquement sur une période où les économies de la zone euro ont connu une croissance économique.

Le véritable test a lieu ici et maintenant. Comme la récession économique du coronavirus vient juste de commencer, la théorie de la BCE concernant les effets positifs sur son taux négatif sera testée à l’extrême.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.