Home > Actualités & Analyses Forex > La BOE réduit ses taux, alors que les marchés commencent à se consolider

La BOE réduit ses taux, alors que les marchés commencent à se consolider

Dans l’un de ses premiers gestes en tant que gouverneur de la Banque d’Angleterre, Andrew Bailey a décidé de réduire les taux d’intérêt à 0,1 %. C’est la deuxième fois que la banque décide de baisser les taux d’intérêt au cours des deux dernières semaines, alors que les taux d’intérêt au Royaume-Uni n’ont jamais été aussi bas, ce qui s’explique par le fait que la livre a atteint 1,15 $ face au dollar américain. C’est la livre sterling qui a été la plus faible depuis 1985. Cette baisse étant maintenant appliquée, cela suffira-t-il pour que les marchés se stabilisent et que la confiance des consommateurs augmente ?

La crise financière de 2008 s’est terminée par un discours selon lequel les banques centrales auraient pu faire plus pour sauver les marchés. Principalement en ne laissant pas Lehman Brothers faire faillite, ce qui, selon beaucoup, a été le catalyseur du krach de 2008. Douze ans plus tard, et cette fois-ci, les banques centrales du monde entier ont jeté tout ce qu’elles pouvaient, d’un point de vue fiscal, sur les marchés, dans l’espoir de sauver la situation.

La décision prise par la BoE intervient quelques jours après que le Trésor britannique ait engagé un montant de 330 milliards de livres pour aider à sauver les entreprises et les consommateurs touchés financièrement par la crise COVID-19.

Comment les marchés ont-ils réagi ?

Après le mouvement, nous avons assisté à un premier mouvement de la paire de devises GBPUSD, la livre sterling gagnant un peu de force haussière. La livre est passée brièvement de 1,14 $ à 1,17 $ sur une période de 4 heures, avant de revenir au niveau de 1,14 $ pour clôturer la journée. L’incertitude à court terme des décisions de politique budgétaire au cours de cette période a généralement vu les marchés réagir par la panique. Hier au Royaume-Uni, il n’en a pas été autrement. Les marchés ont considéré ces actions comme une confirmation que la situation a atteint un point où elle est incontrôlable. En conséquence, une nouvelle panique a éclaté, ce qui a été mis en évidence avec la volatilité des prix au sein des marchés.

Cependant, à mesure que la période de crise s’étend, cela commence à devenir la norme, et les énormes fluctuations de prix, bien que toujours présentes, se sont atténuées. Les marchés ont commencé à se consolider, ce qui montre, à certains égards, que les mesures fiscales et politiques qui sont prises prennent lentement effet.

Comme le montre le graphique GBPUSD ci-dessus, après la récente liquidation, qui a vu le taux du « cable » atteindre des planchers jamais vus depuis l’époque de Margaret Thatcher, les prix ont commencé à se stabiliser. Cela se produit généralement pour deux raisons. Tout d’abord, le niveau d’incertitude des marchés crée un manque de direction, en ce sens que les prix augmentent, puis diminuent à la même vitesse et au même moment. Deuxièmement, les marchés sont confortables ou commencent à trouver du terrain dans une fourchette particulière. 

Généralement, lorsque les marchés se trouvent à ces niveaux bas, les opérateurs restent optimistes et pensent qu’un retournement de situation pourrait se produire si/et potentiellement lorsque la volatilité créée par le Coronavirus commencera à s’estomper. Cet optimisme vient du fait que l’histoire a montré que le tarif du « cable » a été supérieur à 1,32 $ pendant la majorité des 20 à 30 dernières années où les marchés étaient stables.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.