Home > Actualités & Analyses Forex > La BoJ annonce un assouplissement surprise de sa politique monétaire, USD/JPY remonte

La BoJ annonce un assouplissement surprise de sa politique monétaire, USD/JPY remonte

(ProfesseurForex.com) – La banque centrale Japonaise (BoJ) a surpris les marchés en prolongeant plusieurs programmes de prêts ainsi qu’en augmentant leur envergure.

La facilité de prêts (Stimulating banking Lending Facility) qui devait se terminer en juin 2014, sera prolongée de un an. Grâce à ce programme, les banques peuvent emprunter auprès de la BoJ deux fois plus de fonds net qu’elles n’en prêtent (avant les emprunts et prêts étaient équivalents) au taux fixe de 0.1 % pour 5 ans (Le LTRO il s’agissait de prêts à 0.75 % pour 3 ans pour la comparaison).

La BoJ estime que le montant des prêts accordés via ce programme pourrait atteindre 30 000 Mds de Yens (6.3 % du PIB) contre seulement 15 000 Mds précédemment estimé. Pour le moment, seulement 5 Mds ont été prêtés via ce programme.

En sachant que le QE est de 60 000 Mds par an, ces chiffres sont très significatifs !

Cela a un peu surpris les traders, ce qui a provoqué la hausse du cross USD/JPY, le Yen souffrant évidemment de ce nouvel assouplissement monétaire inattendu.

Concernant la croissance, la BoJ a en revanche tenu un ton Hawkish en affirmant que les perspectives économiques des gouverneurs n’avait pas changé, même après le PIB de la veille (0.3 % T/T). La BoJ répéte que l’économie continue de progresser à un rythme modéré, grâce à la demande domestique qui se renforce par anticipation de la hausse de la TVA de 3 % en avril.

Sur le front de l’inflation, la BoJ s’attend à ce que l’IPC stagne autour de 1.25 % pour quelque temps et anticipe toujours un retour à 2 % au cours de l’année prochaine.

D’ici là, la BoJ maintiendra son objectif de doubler sa base monétaire (60 – 70 Trilliards de Yen par an…).

Kuroda a déjà signifié s’attendre à une contraction du PIB au deuxième trimestre en raison de la hausse de la TVA mais que cela ne serait pas suffisant pour inciter la BoJ à assouplir davantage sa politique monétaire.

Il est donc clair que la BoJ va attendre de voir les effets de la hausse de la TVA pour prendre des décisions.

Soulignons que si les ménages consomment, les entreprises rechignent toujours à investir et que la croissance cette année pourrait ralentir à 1 % contre 1.6 % en 2013. D’autre part, le ministre des finances a déclaré que la théorie selon laquelle une dépréciation de la monnaie augmentait les exportations n’était plus vraie, venant souligner ici que le déficit de la balance commerciale allait peser sur la croissance…

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.