Home > Actualités & Analyses Forex > La Chine « absolument dévastée » par les tarifs douaniers, est obligée de parvenir à un accord selon Trump

La Chine « absolument dévastée » par les tarifs douaniers, est obligée de parvenir à un accord selon Trump

Le président Donald Trump a déclaré lundi à CNBC qu’il pense que la Chine conclura un accord avec les États-Unis « parce qu’ils sont obligés de le faire ».

Dans une vaste interview téléphonique diffusée sur « Squawk Box », M. Trump a défendu ses menaces d’imposer des droits de douane au Mexique et à la Chine, qui, selon lui, confèrent aux États-Unis « un avantage concurrentiel considérable ».

« En ce moment, la Chine est absolument décimée par les entreprises qui quittent la Chine pour aller dans d’autres pays, y compris le nôtre, parce qu’elles ne veulent pas payer les droits de douane « , a déclaré M. Trump à Joe Kernen, co-animateur.

Il n’est pas clair dans quelle mesure la Chine souffre des tarifs douaniers américains : les données publiées lundi matin par le gouvernement du président chinois Xi Jinping montrent une augmentation de l’excédent chinois sur les États-Unis en Mai dernier.

Mais le Président des US a dit que la Chine « va passer un accord parce qu’ils vont devoir passer un accord. »

M. Trump a également répondu directement au Vice-Président exécutif et chef des affaires internationales de la Chambre de commerce, Myron Brilliant, qui avait critiqué l’utilisation des taxes douanières plus tôt dans le programme.

« La militarisation des droits de douane, l’augmentation des menaces qui pèsent sur notre économie, sur nos agriculteurs, sur nos fabricants, sur nos consommateurs, vont nuire à notre pays. Cela crée également de l’incertitude chez nos partenaires commerciaux « , a dit M. Brilliant.

« Il ne protège pas notre pays », a dit Trump à propos de Brilliant. « Il protège les entreprises qui sont membres » de la Chambre.

L’administration Trump vise à conclure un accord commercial avec Pékin pour répondre à des préoccupations telles que le vol de propriété intellectuelle, les transferts forcés de technologie et les déficits commerciaux. Trump a utilisé les tarifs douaniers pour amener la Chine à la table des négociations. La Maison-Blanche a vanté les progrès vers un accord plus tôt cette année avant que les pourparlers ne s’effondrent – et Trump a augmenté ses taxes de 200 milliards de Dollars sur les produits chinois en Mai.

Jusqu’à présent, les États-Unis ont imposé des droits de douane de 250 milliards de Dollars sur des produits chinois, tandis que Beijing a imposé des droits de douane sur 110 milliards de Dollars sur des produits américains. Trump a menacé d’imposer des nouveaux droits de douane pour plus de 300 milliards de Dollars sur des produits chinois actuellement non taxés.

Les remarques de M. Trump sont arrivées après une série de tweets vantant l’accord conclu entre les USA et le Mexique qui empêche les Etats-Unis d’imposer des tarifs de 5% sur tous les produits mexicains.

Ces tarifs, qui devaient entrer en vigueur lundi, ont été annulés à la suite de journées de négociations entre des représentants des États-Unis et du Mexique à Washington la semaine dernière.

Mais Trump a menacé lundi d’appuyer sur la gâchette des tarifs douaniers contre le Mexique si les législateurs mexicains rejetaient l’accord.

Trump a également réprimandé la Chambre de commerce sur sa stratégie mexicaine : « Je veux simplement dire à la Chambre de commerce des États-Unis que si nous n’avions pas de tarifs douaniers, nous n’aurions pas conclu d’accord avec le Mexique. On a tout ce qu’on voulait. Et nous allons être un grand partenaire pour le Mexique maintenant. Parce que maintenant ils nous respectent, chose qu’ils ne faisaient même plus. »

Dans une déclaration commune vendredi, le Mexique a accepté de prendre des « mesures sans précédent » pour endiguer le flux de migrants arrivant illégalement à la frontière sud des États-Unis. La déclaration donnait peu de détails, mais de nombreux rapports ont indiqué que peu après, le Mexique a offert de déployer jusqu’à 6 000 membres de sa garde nationale à la frontière sud du pays avec le Guatemala.

Le New York Times, cependant, a rapporté samedi que les termes du nouvel accord avec le Mexique avaient été largement convenus des mois plus tôt, ce que Trump a réfuté.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte