Home > Actualités & Analyses Forex > La Chine dévalue le Yuan pour répondre aux tarifs douaniers de Trump, quelles conséquences sur les marchés financiers?

La Chine dévalue le Yuan pour répondre aux tarifs douaniers de Trump, quelles conséquences sur les marchés financiers?

Le Yuan chinois a chuté lundi, cassant sous un niveau vu depuis longtemps comme clef et alimentant les craintes d’une intensification de la guerre commerciale entre la Chine et les États-Unis. En retour, cela a donné lieu à une vente libre sur les marchés boursiers mondiaux qui a vu les actions américaines subir leur plus forte baisse intraday de 2019.

La monnaie chinoise s’est affaiblie tôt lundi, s’échangeant à plus de 7 yuans pour un dollar américain pour la première fois en plus d’une décennie. En effet, USD/CNH a chuté à un plus bas record de plus de 7,10, soit -0.4423%, selon The Wall Street Journal. Dans l’action offshore récente, USD/CHN s’échangeait à 7,0949, après avoir changé de mains à 7,0507 pour le trading onshore USD/CNY.

La PBOC abaisse la fourchette du Yuan

Cette chute a eu lieu après que la Banque Populaire de Chine ait fixé son taux de référence quotidien à plus de 6,9 yuans pour un dollar pour la première fois depuis Décembre. Dans le trading onshore, le yuan est autorisé à se négocier dans une fourchette qui peut fluctuer de 2% de part et d’autre du taux de référence.

Tandis que les économistes et les traders se demandaient si la faiblesse du yuan indiquait une volonté de Beijing d’utiliser sa monnaie comme arme dans la guerre commerciale, les investisseurs ont fui les actions et autres actifs perçus comme aussi peu fiables que la perspective d’un accord entre les États-Unis et la Chine.

Les actions sensibles à la Chine chutent fortement en raison de l’appréciation du yuan, ce qui accroît les craintes liées à la guerre commerciale

Wall Street s’est joint à une vente à l’échelle mondiale, les actions affichant de fortes pertes dans l’après-midi. Le Dow Jones Industrial Average DJIA a chuté de plus de 900 points à son plus bas niveau avant de terminer la journée en baisse de 767,27 points, tandis que le S&P 500 SPX a subi une baisse de 3%. Le Nasdaq Composite COMP, très technologique, a chuté de -3,5% alors que les actions sensibles à la Chine ont été touchées.

Paul Christopher de Wells Fargo Investment Institute a récemment déclaré que « nous avons pu observer une tendance sur les marchés à penser que la Chine et les États-Unis voulaient et avaient besoin d’un accord et que le désir d’en mettre un en place conduirait bientôt à faire un compromis ».

« Nous pensons que les mesures prises aujourd’hui par la Chine montrent qu’elle est prête à recourir à diverses outils et à pousser ces négociations jusqu’en 2020 « , »Il n’y aura pas d’accord facile pour les États-Unis », a-t-il ajouté.

L’affaiblissement du yuan, quant à lui, a également rappelé une dévaluation désordonnée de la monnaie en 2015, qui a provoqué des ondes de choc sur les marchés financiers mondiaux pendant plusieurs mois.

Quel lien peut-on faire avec la guerre commerciale actuelle ? Le niveau de 7 yuans pour 1 Dollar US étant depuis longtemps décrit par les économistes et les participants du marché comme un « chiffre magique », la baisse de lundi a été prise par les investisseurs comme une réponse à la décision surprise du Président Donald Trump, qui a imposé la semaine dernière 10% sur 300Mds de Dollars de produits chinois non soumis actuellement à des taxes, dès le 1er Septembre 2019.

Les responsables chinois n’ont pas trop essayé de dissuader cette interprétation, la Banque Populaire de Chine ayant déclaré dans un communiqué que la baisse de la monnaie était « due aux effets des mesures unilatéralistes et protectionnistes et aux attentes en matière de tarifs douaniers contre la Chine ».

Cette décision a irrité Trump, qui a accusé la Chine de « manipulation monétaire » dans une série de tweets.

Le Président des USA a déclaré : la Chine a abaissé le prix de sa monnaie à un creux presque historique. Ça s’appelle « manipulation de monnaie. Vous écoutez la Réserve Fédérale ? Il s’agit d’une violation majeure qui affaiblira considérablement la Chine au fil du temps !

Alors que la décision de lundi semblait destinée à envoyer un message, les analystes étaient divisés sur la question de savoir si la Chine était prête à utiliser le yuan comme une arme dans la bataille commerciale.

Quel est l’avis des analystes?

Allan von Mehren, analyste en chef à la Danske Bank, a noté que si le niveau de 7 yuans par dollar a longtemps été considéré comme un niveau important par les traders et les économistes, le Gouverneur de la Banque Populaire Chinoise, Yi Gang, a souligné « qu’aucun niveau spécifique pour le yuan » n’était important.

« Cela ressemble davantage à un avertissement qu’à une dévaluation active, la chute du yuan étant le reflet d’une détérioration des fondamentaux économiques et d’une augmentation des risques tarifaires « , selon Mark Haefele de chez UBS. Il a ajouté que « pour les décideurs chinois, défendre arbitrairement la barre des 7,0 au milieu de ces pressions représente un risque moral qui ne fait qu’empirer à mesure qu’il s’accumule ».

Alors que le yuan est susceptible de s’affaiblir davantage en réponse aux vents contraires de l’économie, la Chine voudra éviter une dévaluation pure et simple qui pourrait rapidement avoir des effets contraires.

Les responsables chinois ont déclaré qu’ils souhaitaient éviter une répétition de l’épisode 2015-2016, qui a vu d’importantes pertes en capitaux. En outre, les décideurs politiques chinois savent qu’une dépréciation excessive et soudaine exercerait une forte pression sur les autres monnaies asiatiques, neutralisant rapidement tout avantage commercial pour les exportateurs chinois, qui seraient perdants face à leurs rivaux à Taiwan et en Corée du Sud.

Un yuan beaucoup plus faible infligerait également un préjudice aux importateurs, aux consommateurs et, surtout, aux entreprises chinoises qui ont emprunté en dollars américains, selon de nombreux analystes économiques.

Mais Alan Ruskin, de la Deutsche Bank, a déclaré que « bien qu’il y ait de solides arguments pour que la Banque Populaire de Chine signale que le niveau de « 7.00 » n’était qu’un chiffre et qu’elle était prête à tolérer une certaine flexibilité en matière de change, la Chine n’aurais pas dû laisser la monnaie s’affaiblir aussi rapidement après l’annonce des nouvelles taxes US, de façon à éviter de donner l’impression que la monnaie est utilisée comme un instrument de riposte aux mesures commerciales américaines « .

M. Ruskin a également ajouté qu’il devrait être évident que  » l’outil monétaire est une épée à double tranchant, qui pourrait nuire à la fois aux États-Unis et à la Chine « .

Il a aussi dit qu’il pourrait y avoir « une certaine prise de conscience » que les États-Unis pourraient augmenter les taxes douanières si la monnaie est utilisée pour compenser l’impact des prélèvements – une politique qui serait plus efficace qu’une intervention directe en monnaie américaine. Le conseiller économique de la Maison-Blanche, Larry Kudlow, a déclaré le mois dernier que l’intervention visant à affaiblir les États-Unis avait été écartée, bien que les tensions persistantes entre les États-Unis et la Chine aient conduit les analystes à ne pas exclure cette perspective.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte