Home > Actualités & Analyses Forex > La crise économique liée à COVID-19 et la distance qui nous sépare d’une reprise économique complète

La crise économique liée à COVID-19 et la distance qui nous sépare d’une reprise économique complète

Tout le monde parle de l’impact économique de la crise du coronavirus. Des économies ont été fermées dans le monde entier et rouvertes des mois plus tard. Les gens ont recommencé à travailler et à voyager davantage, et le taux d’infection a également remonté. Que va-t-il se passer ensuite – les économies devront elles apprendre à faire face au virus ou bien devons-nous nous attendre à un nouveau confinement ? 

En supposant qu’il n’y aura pas de nouveau confinement, l’activité économique continuera à s’améliorer. Après tout, l’avantage d’être mis à terre, c’est qu’il n’y a pas d’autre moyen que de remonter la pente. Et si le rallye boursier laisse présager une reprise économique positive ? Et si les économies rebondissaient plus vite que beaucoup ne l’avaient prévu au début de la crise ? Il existe des signes encourageants, mais les investisseurs doivent rester prudents.

La reprise de l’industrie manufacturière mondiale PMI

Les PMI sont en première ligne pour indiquer un retournement potentiel. En temps de crise, les investisseurs et les traders se tournent vers les PMI car ils indiquent généralement plus rapidement une éventuelle reprise. Après tout, il ne s’agit que d’une question de sentiment, d’une enquête sur l’amélioration des conditions. Par exemple, pour qu’un PMI soit supérieur à 70, il faut que trois des quatre sujets interrogés notent une amélioration des conditions économiques. Là encore, lorsque vous êtes en baisse, il n’est pas impossible de voir une telle statistique – en fait, c’est très probable.

Cependant, les PMI plus élevés que la normale, ou bien plus élevés que le niveau 50, doivent être pris avec des pincettes. Le niveau à partir duquel les économies rebondissent est très important.

À en juger par les seuls indices de confiance des consommateurs, la plupart des régions se sont rapidement redressées : Union européenne : 51,8 ; économies émergentes : 51,4 ; États-Unis : 50. La fin de la semaine apportera plus de données concernant l’évolution des PMI dans la zone euro, considérée comme ayant mieux géré la crise jusqu’à présent.

Mais si les PMI du monde entier indiquent vraiment une reprise économique – mondiale – alors les rendements des obligations du Trésor à 10 ans ne correspondent pas à la situation générale. Ils sont trop bas. Il existe une forte corrélation directe entre l’indice des prix à la consommation du monde et le rendement des obligations du Trésor à 10 ans. Aux niveaux actuels du PMI, le rendement devrait être supérieur à 1,5 %, au lieu d’être aussi déprimé.

En d’autres termes, tout retournement du dollar est un signe de reprise économique. Le dollar a chuté en réponse aux mesures de relance budgétaire et monétaire, ce qui a entraîné le rebond économique mondial que nous connaissons. Il a aidé les économies à prendre le cap.

Un dollar plus fort et des améliorations continues sur le front économique sont ce dont les investisseurs ont besoin. Ces deux éléments confirment que la reprise économique n’est pas seulement un rebondissement, mais le début d’une tendance solide.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.