Home > Actualités & Analyses Forex > La croissance économique pendant une pandémie

La croissance économique pendant une pandémie

Le Fonds monétaire international (FMI) a récemment révélé ses dernières projections de croissance économique. Sans surprise, le rapport montre que les pays asiatiques émergents et en développement seront la région d’où proviendra la plus grande croissance économique en 2021. 

Pourquoi cela n’est-il pas surprenant ? La seule et unique explication vient de la façon dont les pays asiatiques ont géré l’épidémie de virus. Habitués à de telles épidémies, ils avaient mis en place des systèmes et se sont adaptés très rapidement à la nouvelle réalité, ce que nous ne pourrions pas dire lorsqu’il s’agit du monde occidental.

Les risques économiques à la baisse vus par le FMI

Avant d’examiner les risques économiques identifiés par le FMI, il est important de bien comprendre les chiffres du tableau ci-dessus. Alors que le FMI prévoit une croissance de 3,1 % ou 5,2 % aux États-Unis, respectivement dans la zone euro, en 2021, la croissance vient après une baisse significative en 2020. Plus précisément, même si les prévisions du FMI s’avèrent exactes, les économies des États-Unis et de la zone euro continueront d’enregistrer des performances inférieures aux niveaux d’avant la crise.

Le FMI estime que de nombreux facteurs de risque menacent les projections de croissance. L’agitation sociale est l’un d’entre eux. Comme nous l’avons vu en juin aux États-Unis, puis dans le reste du monde, la pandémie n’a pas suffi à empêcher les gens de protester contre l’inégalité raciale et le racisme.

Les tensions géopolitiques et l’évolution du prix du pétrole font également peser une menace sur une croissance plus faible que prévu. Les nouvelles flambées sur le front de la pandémie semblent cependant constituer le plus grand risque pour toute projection économique. S’il est peu probable que les économies entrent à nouveau en mode confinement, de nouvelles épidémies pourraient avoir de graves répercussions sur la croissance. En Europe, nous voyons déjà certaines mesures dans ce sens : la Belgique a fermé tous ses bars et restaurants pendant un mois, la Catalogne (Espagne) a fait de même mais pour deux semaines seulement, et Paris a suivi également. Ces mesures, bien que temporaires, vont frapper durement la croissance économique et montrent à quel point toute projection est affectée.

Outre les mesures mentionnées jusqu’à présent, le FMI considère également qu’il existe un risque que, dans certaines régions du monde, les décideurs politiques retirent prématurément leur soutien économique. Si cela se produit, cela mettra la pression sur une reprise fragile et le risque de retomber dans une récession augmentera.

Dans l’ensemble, le rapport du FMI est plein de prudence et présente le monde tel qu’il est plus de six mois après le début de la pandémie : divisé, fragile, incertain.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.