Home > Actualités & Analyses Forex > La FCA interdit les crypto-dérivés à partir de 2021

La FCA interdit les crypto-dérivés à partir de 2021

Dans un développement étonnant pour le marché de la crypto-monnaie, l’Autorité de surveillance des marchés financiers (FCA) vient d’annoncer aujourd’hui qu’elle interdit la vente de produits dérivés crypto aux clients particuliers. Cette décision, qui entrera en vigueur le 6 janvier 2021, s’applique également aux ETN (Exchange Traded Notes). 

La FCA estime qu’en appliquant l’interdiction, les clients particuliers économiseront plus de 50 millions de livres sterling grâce au trading de ces produits. Pour l’industrie du crypto et le secteur du courtage qui propose des CFD (Contracts for Difference), il s’agit d’un coup dur aux lourdes répercussions.

Des produits mal adaptés aux consommateurs particuliers

La principale raison pour laquelle l’Autorité fédérale de contrôle a décidé d’interdire les crypto-dérivés est qu’elle considère que ces produits ne conviennent pas au consommateur particulier. Des raisons telles que l’abus de marché, les crimes financiers, la mauvaise compréhension du marché de la crypto-monnaie, l’absence de base d’évaluation des actifs sous-jacents, etc. sont quelques-unes des raisons que l’Autorité des marchés financiers a prises en compte avant de décider de l’interdiction.

Ce sont les maisons de courtage qui seront les plus touchées, car les CFD, dont le sous-jacent est une crypto-monnaie, sont très populaires dans l’offre. Ce n’est pas comme si l’on traitait la crypto-monnaie elle-même, mais seulement un produit dérivé.

Comme son nom l’indique, un CFD (Contract for Difference) suit l’évolution du marché d’une crypto-monnaie et permet au trader de vendre ou d’acheter l’instrument. Si le trader prend une position longue sur un CFD basé sur le prix du Bitcoin et que le prix du Bitcoin augmente, la différence représente le bénéfice avant taxes et commission que le trader a réalisé. Ou, si le prix baisse, la perte. Malheureusement, peu de traders savent qu’en tradant des CFD, ils ne possèdent pas réellement le Bitcoin ou l’Ethereum ou tout autre actif.

La déclaration de la FCA indique très clairement que toute entreprise offrant de tels produits à partir du 6 janvier 2021 est susceptible d’être une escroquerie. En tant que tel, attendez-vous à des mouvements tectoniques sur l’offre des maisons de courtage, ainsi qu’à une délocalisation des traders particuliers vers d’autres exchanges qui permettent le crypto trading.

En parlant de crypto trading, le marché est divisé en deux catégories de traders : l’un qui spécule et l’autre qui investit. L’Autorité fédérale de contrôle entend interdire la spéculation qui a généralement lieu sur les produits CFD.

Ce n’est pas la première fois qu’un grand régulateur comme la FCA interdit les produits dérivés sur l’espace crypto. Le résultat ? Les courtiers devront trouver un autre moyen de compenser la perte de revenus engendrée par le fait que les traders-particuliers de produits crypto se tournent vers d’autres exchanges.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.