Home > Actualités & Analyses Forex > La liquidité du dollar frappe les marchés financiers

La liquidité du dollar frappe les marchés financiers

D’énormes excès de liquidités arrivent des États-Unis dans les prochains mois, d’une taille égale, voire supérieure, à celle observée en avril 2020 et dans les mois qui ont suivi. En avril de l’année dernière, en réponse à la pandémie, la Fed a ouvert des lignes de swap en USD avec les principales banques centrales du monde. 

Cette mesure, associée à un assouplissement budgétaire et monétaire, a entraîné l’une des plus fortes baisses du dollar américain de ces dernières années. Par exemple, la paire EURUSD est passée de 1,06 à 1,23, une évolution qui s’est répercutée sur toutes les devises du G10 par rapport au dollar.

On peut dire que le « bazooka » de liquidité qui est sur le point de se produire est pour le moins étrange à ce stade. Après tout, l’économie américaine commence à donner des signes de reprise. En outre, le succès de la campagne de vaccination laisse présager des données économiques encore plus positives à l’avenir.

Toutefois, Nordea, une banque d’investissement européenne, suggère trois sources de liquidités excessives en dollars dans les mois à venir. La première est la poursuite des achats d’obligations QE de la Fed, au rythme de 120 milliards de dollars par mois. Une autre est le fait que le Trésor américain soit obligé de réduire le TGA (Treasury General Account). Enfin, le plafonnement de la dette entrant en vigueur le 1er août obligera le Trésor à puiser encore plus de fonds sur son compte stationné à la Fed.

Le dollar va-t-il encore baisser ?

La logique nous dira que oui. Après tout, lorsque l’offre est supérieure à la demande, le prix d’un bien ou d’un service baisse – de même que le dollar.

Toutefois, cette fois-ci, la situation pourrait être différente pour au moins quelques raisons. Premièrement, les rendements sur le long terme sont en hausse aux États-Unis. C’est le thème principal des marchés financiers et il signale la volonté de l’investisseur de sortir du marché boursier, car le rendement des obligations à long terme dépasse le rendement des actions. En outre, les rendements des obligations ne sont pas imposables, ce qui constitue une autre incitation à se retirer des actions. La baisse des actions est bonne pour le dollar, du moins si l’on en juge par la réaction que nous avons observée jusqu’à présent sur les marchés.

Deuxièmement, si la liquidation des marchés boursiers s’intensifie, nous pouvons également observer des mouvements de réduction des risques. C’est-à-dire un yen, un franc suisse et un dollar forts.

Enfin, tous ces éléments ne sont pas un secret pour les marchés financiers. Par conséquent, si nous supposons que tout est déjà évalué, comme le font les marchés efficaces, alors pourquoi le dollar est-il encore fort ?

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.