Home > Actualités & Analyses Forex > La masse salariale du secteur privé a diminué pour la première fois depuis avril 2020

La masse salariale du secteur privé a diminué pour la première fois depuis avril 2020

Comme il est d’usage, deux jours avant le rapport des NFP, les acteurs du marché découvrent les chiffres des salaires privés. Bien qu’il ne soit pas un indicateur du marché global de l’emploi aux États-Unis, le secteur privé donne un indice sur les tendances de l’emploi.

Le rapport a massivement manqué les attentes. Les prévisions ont montré que les économistes s’attendaient à ce que le secteur privé (tout en acceptant le gouvernement et l’industrie agricole) ajoute +60 000 nouveaux emplois. La réalité, cependant, a déçu : le secteur a perdu -123 000 emplois.

Le rapport des NFP de vendredi montrera-t-il quelque chose de similaire ?

L’ADP de décembre ne répond pas aux attentes

La majeure partie des emplois perdus en décembre provenait de grandes entreprises de 500 employés ou plus. Ces entreprises ont supprimé -147 000 emplois en décembre, alors que la pandémie s’aggrave.

Les entreprises du secteur des services ont été contraintes de licencier le plus grand nombre d’employés – plus de 100 000 emplois perdus provenaient du secteur des services. Cela représente un problème majeur pour l’avenir, car les États-Unis sont une économie basée sur les services, ce qui signifie que le secteur des services contribue davantage au PIB que, par exemple, les secteurs manufacturiers ou de la construction.

La faiblesse du rapport ADP efface les données positives sur l’emploi présentées par le rapport ISM Manufacturier un jour plus tôt. Les services étant plus importants pour l’ensemble de l’économie, il est probable que la reprise des emplois dans le secteur manufacturier ne soit que temporaire.

Il n’est pas surprenant que le secteur des loisirs et de l’hôtellerie ait le plus souffert : près de 60 000 emplois ont été perdus dans ce secteur. La pandémie continue de faire des ravages, tant en termes de nombre de vies que d’emplois perdus.

Comme d’habitude pendant la pandémie, les marchés n’ont pas réagi comme ils auraient dû le faire. Avant le COVID-19, de telles nouvelles pouvaient à elles seules déclencher une mauvaise réaction des marchés boursiers. Cette fois, le marché a tenu bon et a même atteint de nouveaux sommets après l’ouverture des marchés.

Une fois de plus, le marché s’est concentré sur autre chose et poursuit le découplage de la réalité économique. Cette fois, c’est la perspective de la victoire du parti démocrate au Sénat qui a fait grimper les actions. Pourquoi ? Eh bien, l’une des premières choses que le marché attend des démocrates est un nouveau stimulus. Soudain, les chèques de 600 dollars que les Américains reçoivent deviendront des chèques de 2 000 dollars. Avec la nouvelle majorité, les Démocrates ont le pouvoir de faire passer des lois facilement et ne dépendent donc plus des Républicains.

En attendant, des emplois sont perdus. Si les NFP confirment la faiblesse du marché du travail, la bourse devrait connaître un réveil brutal.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.