Home > Actualités & Analyses Forex > La RBA envoie un avertissement inhabituel

La RBA envoie un avertissement inhabituel

Le mois de novembre a commencé comme d’habitude – avec la publication par la Banque de réserve d’Australie (RBA) de sa déclaration de politique monétaire et de sa décision sur les taux d’intérêt. Elle le fait tous les mois, chaque premier mardi du mois. 

Il est rare que la RBA prenne le marché par surprise. Elle a choisi de le faire en novembre, peut-être parce que l’attention et le focus des investisseurs ont correspondu aux élections américaines.

La RBA a délivré un message puissant et dovish. Elle a baissé le taux des liquidités alors que le marché pensait avoir déjà atteint la limite inférieure. En outre, elle a renforcé les prévisions pour la période à venir, mettant en garde contre une reprise économique lente et progressive.

Les cas de coronavirus en Australie ont récemment diminué, à tel point que le week-end dernier, aucune transmission locale n’a été signalée. La « dovishité » de la RBA est donc surprenante et amène les investisseurs à se demander ce que feront les autres banques centrales dans les régions du monde où la transmission du coronavirus lors de la deuxième vague dépasse le taux d’infection de la première vague ?

Les mesures de la RBA et son message lors de la réunion de novembre

Bien qu’elle ait admis que les données économiques récentes sont meilleures que prévu et bien meilleures qu’il y a trois mois, la RBA a ressenti le besoin de se détendre un peu plus. Elle l’a fait non seulement en abaissant le taux des liquidités, mais aussi en mettant en place tout un plan de relance destiné à aider davantage l’économie australienne.

En plus d’abaisser le taux des liquidités à 0,1 %, la RBA a annoncé qu’elle visait un rendement plus faible sur l’AGB (Australian Government Bond) de 3 ans. En effet, cela signifie qu’il faudra acheter davantage d’obligations à l’avenir, car ce faisant, le prix des obligations augmente alors que le rendement diminue. En clair, plus d’AQ de la part de la RBA.

Elle a également étendu l’AQ aux obligations d’État dont l’échéance est comprise entre cinq et dix ans. Plus précisément, la RBA s’est engagée à acheter pour 100 milliards de dollars australiens de ces obligations au cours des six prochains mois, dans une nouvelle tentative de faire baisser les rendements des obligations à plus long terme. Il s’agit essentiellement du nouveau QE annoncé, et tout achat d’AGB sur 3 ans augmenterait la taille du programme.

En résumé, la déclaration de la RBA est aussi dovish que possible. Parce qu’elle est arrivée avant la Banque d’Angleterre, la Réserve fédérale et la BCE, elle soulève la question de savoir si un assouplissement coordonné est prévu pour la fin de l’année.

Il est pour le moins étrange que la RBA ait livré un tel paquet sans que d’autres banques centrales ne suivent. De plus, le dollar australien (AUD) s’est renforcé en conséquence, au lieu de refléter le sentiment dovish.

Par conséquent, il serait plus sage pour les acteurs du marché de fixer le prix d’un assouplissement plus important de la part des banques centrales des pays développés en 2020. Après tout, la pandémie n’est allée nulle part – seule l’attention des investisseurs s’est déplacée vers les élections américaines.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.