Home > Actualités & Analyses Forex > Les 5 risques qui pourraient faire dérailler la remontée des taux directeurs

Les 5 risques qui pourraient faire dérailler la remontée des taux directeurs

markets_1980043c

 (ProfesseurForex.com) – Une idée assez partagée est que la BoE sera la première grande banque centrale à embrayer la hausse des taux directeur. Le gouverneur Mark Carney a suggéré que les taux devront être remontés à l’automne. Du côté des USA, les spéculations tablent sur le printemps.

Il n’est pas difficile de comprendre pourquoi. Les deux économies affichent de nouveau une croissance respectable. L’emploi repart de l’avant et les prix immobiliers remontent, spécialement au Royaume-Uni. Il y a encore beaucoup de points noirs mais il est difficile de croire que l’économie a toujours besoin de taux d’intérêt au plus bas depuis 300 ans…

Mais est-t-il certain que ces banques centrales vont passer à l’action bientôt ?

Nous revenons dans cet article sur quelques risque déjà sur les radars qui pourraient inciter la FED et la BoE à prendre leur temps. En effet, ni Carney, ni Yellen ne savent réellement à quoi ressemblera l’économie dans 6 mois…

Géopolitique

Commençons par le risque géopolitique. Les crises au moyen-Orient ainsi qu’en Ukraine ne semblent pas près de se terminer… Hier encore, des hélicoptères Russes ont violé l’espace aérien Ukrainien, sans parler des centaines d’agents sur place qui attisent les flammes séparatistes. En Irak, une guerre civile s’embrase, un califat ayant aussi des vues sur le territoire Syrien a été proclamé. La Turquie et l’Iran pourraient s’en mêler, transformant le cas Irakien en un conflit régional bien plus grand. Etant donné que les USA retirent leurs troupes un peu partout, beaucoup de petites guerres pourraient éclater et déboucher sur des conflits bien plus importants qui pourraient plomber la reprise économique globale. Difficile de remonter les taux dans un tel contexte.

Déflation

La déflation est un autre risque. L’Europe reste la plus grande économie du monde et une déflation ici se propagera également dans le reste du monde étant donné la taille de ses exportations, notamment en direction du Royaume-Uni et des USA. Aucune banque centrale ne va rehausser son taux directeur si les prix chutent. il est clair que la BCE ne relèvera pas son taux directeur avant longtemps… Et il est de notoriété publique que les banques centrales s’alignent sur la FED pour éviter de trop fortes fluctuations de leur taux de change. La BCE serait-elle en train de s’émanciper de la FED? Peut être que la FED prend note et va se voir obliger de patienter un peu plus sous peine de voir le Dollar s’apprécier de manière trop forte, ce qui pourrait peser sur les exportations et la croissance US.

Krash boursier

Une chute des bourses (qui commencent sérieusement à être chères…) pourrait aussi inciter les banques centrales à discrètement maintenir une politique monétaire très accommodante plus longtemps qu’anticipé. Une correction de 20 % au cours de l’année à venir n’est certainement pas un scénario tiré par les cheveux, qu’on se le dise.

Crise financière

Une nouvelle crise financière n’est pas non plus impossible. Il suffit de voir l’offre de crédit faramineuse (ironique) des banques Européennes depuis qu’un audit bancaire général et plus costaud qu’auparavant a été annoncé… L’effet de levier utilisé par de nombreuses institutions financières sont de retour sur les niveaux qui prévalaient avant la crise des subprimes et les taux d’emprunt des pays périphériques sont revenus à des niveaux juste débiles. Tant mieux, mais qui nous dit que nous n’allons pas de nouveau observer un crise de la dette en Europe ?

Politique

Le risque politique n’est pas non plus à négliger et un effondrement de la coalition du gouvernement Anglais pourrait changer les plans de Mark Carney. Et que dire de la politique US où le risque d’un défaut sur la dette revient sur le devant de la scène régulièrement, obligeant la FED à rester en alerte pour jouer les pompiers en cas d’impasse politique totale.

Pour résumer, garder les taux directeur trop bas trop longtemps pourrait créer une distorsion économique durable. D’autre part, si les taux sont bas lorsque la prochaine crise économique se manifeste, que feront les banques centrales ?

Mais d’ici le printemps prochain, beaucoup de choses peuvent se passer. Ne vendons pas peau de l’ours avant de l’avoir tué. C’est d’ailleurs pour cette raison que le Dollar a toutes les peines du monde à remonter de manière décisive.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte