Home > Actualités & Analyses Forex > La tendance à la baisse du dollar américain pondérée par les échanges se poursuit

La tendance à la baisse du dollar américain pondérée par les échanges se poursuit

Le dollar américain pondéré en fonction des échanges pourrait baisser de 5 % en glissement annuel d’ici le milieu de l’été. Qu’est-ce que cela signifie pour les investisseurs qui craignent une hausse de l’inflation ?

Le dollar américain poursuit sa baisse après des données sur l’emploi moins bonnes que prévu pour le mois d’avril. Le rapport NFP de mai 2021 a montré que l’économie américaine a créé moins d’emplois que prévu par les économistes.

Ce chiffre faible n’est pas le résultat de l’incapacité de l’économie américaine à créer des emplois, mais plutôt de la réticence des gens à trouver un emploi. Dans de nombreux cas, les allocations de chômage sont plus élevées que ce que la plupart des gens gagnaient en travaillant avant la pandémie.

Cette situation inhabituelle a donc entraîné une réaction inhabituelle du marché. Pourquoi inhabituelle ? Parce que le dollar est en baisse depuis plusieurs semaines – le taux de change EUR/USD est passé de 1,17 à 1,21 depuis le début du mois d’avril. Pendant cette période, le sentiment du marché était alimenté par une économie plus forte et un marché de l’emploi vraisemblablement sain. Pourtant, lorsque les données ont montré le contraire, le dollar a chuté. Une fois encore, la réaction du marché nous montre la complexité du ´jeu de trading´.

Des emplois abondants, mais difficiles à pourvoir

Après le rapport NFP, il est apparu clairement que les emplois sont nombreux mais difficiles à pourvoir. Les gens ne sont pas prêts à travailler pour le même salaire qu’auparavant, notamment en raison des craintes d’inflation.

La Fed a laissé entendre que l’inflation dépasserait le niveau de 2 % lorsqu’elle a modifié son mandat en 2020. Désormais, la Fed vise une moyenne de 2 % sur une période donnée, ce qui signifie qu’elle autorisera une hausse de l’inflation au-delà de ce niveau. Reste à savoir pendant combien de temps et de combien.

Dans l’intervalle, les employeurs sont confrontés à une décision difficile : payer davantage alors que les pressions sur la croissance des salaires augmentent rapidement, ou continuer à se battre pour trouver du personnel. Embaucher et licencier est une procédure coûteuse, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles le taux de chômage est un indicateur retardé. Par conséquent, lorsqu’ils sont confrontés à une pénurie de main-d’œuvre, la voie la plus facile pour les employeurs est tout simplement d’offrir des salaires plus élevés.

La Fed est en mode attentiste, affirmant à plusieurs reprises que l’inflation est transitoire, ce qui pourrait bien être le cas.

Entre-temps, si le dollar américain pondéré en fonction des échanges commerciaux se maintient à son niveau actuel, il aura baissé de 5 % par an d’ici le milieu de l’été. Il s’agirait d’une autre impulsion inflationniste découlant de la hausse des coûts d’importation.

En résumé, l’économie américaine est à la croisée des chemins. D’une part, elle a rebondi si rapidement depuis son point bas qu’elle a maintenant du mal à pourvoir les emplois créés par ce rebond. D’autre part, la faiblesse de la monnaie contribue à stimuler les exportations, tout en reflétant les pressions inflationnistes.

Le reste de l’année finira par façonner l’économie américaine pour les années à venir. Ne vous y trompez pas, la Fed les observe de près.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte