Home > Actualités & Analyses Forex > L’assouplissement quantitatif explique la force du dollar américain

L’assouplissement quantitatif explique la force du dollar américain

Les politiques monétaires non conventionnelles ont entraîné d'énormes différences entre les bilans des banques centrales. L'expansion du bilan de la BCE et de la Réserve fédérale n'a rien à voir avec celle de la Banque du Japon ou de la Banque nationale suisse.

Le thème dominant sur le marché des devises en 2021 a été le renforcement du dollar américain. Appelé aussi "billet vert", il a gagné du terrain sur ses pairs, comme en témoigne le taux de change EUR/USD, qui est passé de 1,23 à 1,16, ou le taux USD/JPY, qui a nettement progressé par rapport à ses plus bas niveaux annuels dans la zone 103.

À partir de la grande crise financière de 2008-2009, les banques centrales se sont engagées dans un nouveau modèle de politique monétaire. Jusque-là, on pouvait parler de décisions de politique monétaire conventionnelles ou classiques, où les banques centrales augmentaient ou baissaient les taux d'intérêt en fonction de la force ou de la faiblesse de l'économie.

Mais cela a changé brusquement à la suite de ladite crise. La Réserve fédérale des États-Unis (Fed) a commencé à acheter des obligations d'État avec de l'argent nouvellement créé. Ce processus, baptisé "assouplissement quantitatif" (QE), a rapidement été adopté par d'autres banques centrales du monde développé et représente une manière non conventionnelle d'assouplir davantage les conditions financières au-delà d'une simple baisse des taux.

La BOJ et la SNB ont assoupli leur politique au fil des ans

Les banques centrales ont élargi leur bilan (c'est-à-dire les actifs qu'elles détiennent) en achetant les obligations ou la dette de leur propre gouvernement. Avec des taux d'intérêt proches de zéro ou inférieurs à zéro, la taille et l'expansion du bilan sont rapidement devenues une mesure permettant de comparer l'agressivité de la politique monétaire souple d'une banque centrale. Il s'agit donc d'un moyen de comparer (et de trader) différentes devises.

Si nous comparons les bilans de la Banque centrale européenne, de la Fed, de la Banque nationale suisse (SNB) et de la Banque du Japon (BOJ), et que nous les interprétons en pourcentage du PIB, nous constatons que l'assouplissement de la Fed n'est pas si agressif. En fait, l'expansion du bilan de la Fed est freinée par le taux de croissance plus rapide du PIB.

En utilisant cette métrique, il devient évident que la force du dollar américain en 2021 est justifiée, malgré le fait que la Fed achète toujours des obligations du gouvernement américain. De plus, maintenant que la réduction progressive des achats d'actifs est pratiquement annoncée, le rallye du dollar américain pourrait se poursuivre au cours des derniers mois de trading de l'année. 

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte