Home > Actualités & Analyses Forex > L’Avis de ProfesseurForex : Juncker affirme que l’Eurogroupe est prêt à agir, Schauble prend son temps mais Mario Draghi pourrait bien réactiver le Quantitative Easing ce jeudi

L’Avis de ProfesseurForex : Juncker affirme que l’Eurogroupe est prêt à agir, Schauble prend son temps mais Mario Draghi pourrait bien réactiver le Quantitative Easing ce jeudi

(ProfesseurForex.com) – Si la Bundesbank ne s’était pas montrée catégoriquement contre les achats d’obligations à l’émission par le FESF, le ministre des finances Allemand est monté hier au créneau pour déclarer qu’il n’avait eu vent d’aucun projet de la sorte… Wolfgang Schauble semble vouloir prendre son temps, lui qui a déclaré que « ce n’était pas la fin du monde pour l’Espagne » si cette dernière devait effectuer quelques émissions obligataires à un taux d’emprunt indécent.

Mais Mario Draghi ne l’entend pas de cette oreille et presse l’Europe à intervenir maintenant et sans attendre l’arrêt décisif de la cour constitutionnelle de Karlsruhe pour inverser la tendance des taux Espagnols et Italiens. C’est d’ailleurs Mario Draghi qui a invité François Hollande à appeler la chancelière pour lui arracher un communiqué commun allant dans le sens des propos que le gouverneur de la BCE avait tenu lors de la conférence de Londres jeudi dernier. Il avait alors déclaré que la BCE devait réagir lorsque les taux d’emprunt des pays membres de la Zone Euro s’envolaient, n’oubliant pas de souligner qu’il fera tout ce qui est nécessaire pour préserver l’Euro.

Le Plan qui se dessinait alors était un achat sur le marché primaire d’obligations Espagnoles par le FESF suivit d’un rachat sur le marché secondaire des obligations déjà émises par la BCE, comme elle l’a déjà fait l’année dernière sur les marchés obligataires du Portugal, de la Grèce et de l’Irlande en acquérant plus de 200 milliards d’obligations souveraines. Une monétisation déguisée de la dette controversée et ayant déjà provoqué le départ de deux gouverneurs Allemands du directoire de la BCE… En effet, les allemands estiment qu’il s’agit d’un financement plus où moins directe des États par la BCE, ce qui est proscrit par l’article 123 du TUE. Ce fameux programme SMP avait été interrompu par Mario Draghi en Mars afin de forcer l’UE à avancer vers une union bancaire.

Nous avons donc désormais d’un coté la Bundesbank qui se dit hostile à la réactivation du programme SMP (rachat d’obligations sur le marché secondaire) et de l’autre, le ministre des finances Allemand qui a démenti tout projet de rachats d’obligations par le FESF dans le cadre d’un nouveau plan d’aide à l’Espagne…

Il reste peu de temps à Mario Draghi pour remporter l’adhésion de l’Allemagne avant la conférence de presse mensuelle de ce Jeudi durant laquelle le gouverneur est attendu au tournant suite à sa sortie médiatique qui aura provoqué un vif rebond des marchés. La Zone Euro ne peut pas trop tarder même si le Bundestag est en vacance tout comme Angela Merkel et son ministre des finances. En effet, une réunion téléphonique de l’Eurogroupe peut facilement être mise sur pied mais encore faut-il que l’Espagne fasse officiellement sa demande et que la commission budgétaire du Bundestag donne son feu vert.

Mais afin de se rassurer, notons que Jean Claude Juncker a assuré hier dans un entretien au Figaro que la Zone Euro agirait bientôt de concert avec la BCE pour régler le problème Espagnol. Le FESF et la BCE seront donc le fer de lance de l’action Européenne mais selon le président de l’Eurogroupe, il reste à négocier le rythme et la mesure de la mise en place de ce qui a été décidé lors du sommet Européen du 28 et 29 juin. Il semblerait que ce soit là que réside les différents entre l’Allemagne et ses partenaires et la BCE. D’autre part, nous n’entendons plus parler du tour de passe passe qui verrait le FESF et le MES obtenir une licence bancaire afin que la BCE puisse intervenir par l’intermédiaire des fonds de secours Européens.

Nous sommes donc d’avis que Mario Draghi va enfoncer le clou lors de la conférence mensuelle de la BCE ce jeudi, ce qui devrait une nouvelle fois soutenir l’Euro. La BCE reste indépendante et la Bundesbank ne peut s’opposer à la BCE si cette dernière réactivait son programme SMP ou, autrement dit, ses Quantitative Easing.

Copyright © 2012 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte