Home > Actualités & Analyses Forex > Le Bitcoin a plongé de près de 10% hier, le point sur le contexte technique et les seuils clés

Le Bitcoin a plongé de près de 10% hier, le point sur le contexte technique et les seuils clés

Le Bitcoin affiche une très forte chute depuis hier, passant de 8000$ environ en début d’après-midi, à un creux à 7285$ en fin d’après-midi, soit une chute de près de 9% en mois de 2 heures, au plus bas depuis mai 2019.

Si l’actualité d’hier n’offrait aucune justification particulière pour expliquer la chute du Bitcoin, l’analyse technique permet en partie de donner sens aux mouvements de mercredi.

Le Bitcoin a en effet cassé sous le support constitué par le seuil psychologique de 8000$ hier matin, ce qui constituait un signal baissier.
On notera également que la baisse d’hier a entrainé un test de la moyenne mobile 200 jours, actuellement située vers 7415$.

Si une cassure sous ce seuil se confirme, cela sera à considérer comme un nouveau signal technique vendeur très important, et dans ce cas, le prochain objectif baissier se situerait sur le seuil psychologique de 7000$, avant 6000$.

A la hausse, la première résistance importante se trouve à 8000$, avant les moyennes mobiles 100 et 200 heures à 8072 $ et 8 094 $.

En dessous, le profil du BTC/USD favorisera les vendeurs, tandis qu’au-dessus, l’installation d’une tendance haussière sera envisageable.

Graphique BTC/USD D1

Zuckerberg défend le Libra devant le Congrès US

Enfin, sans que cela ne soit à considérer comme la raison de la chute d’hier, il semble intéressant d’évoquer l’intervention du patron de Facebook Mark Zuckerberg devant le Congrès US hier où il a tenté de” défendre son projet de crypto-monnaie Libra.

Mark Zuckerberg, PDG de Facebook, a déclaré aux législateurs que l’entreprise se retirerait de la Libra Association au cas où le consortium lancerait sa proposition de cryptocurrency sans toutes les approbations réglementaires nécessaires.

Lors d’une audition de la Commission des services financiers de la Chambre des représentants mercredi, M. Zuckerberg a répondu à des questions pointues sur divers points controversés, dont la crypto-monnaie proposée par Facebook.

Et de nombreuses réponses du PDG aux questions des législateurs ont souligné la position officielle de Facebook, à savoir qu’il ne contrôle plus le projet.

Plus précisément, M. Zuckerberg a réitéré son engagement à répondre aux préoccupations des organismes de réglementation avant de lancer le Libra. Le représentant Bill Huizenga (R-Mich.) a insisté sur la tension apparente entre cet engagement et l’idée que la Libra Association est indépendante de Facebook, demandant :

« Vous avez dit que vous ne lanceriez pas sans l’approbation de l’organisme de réglementation américain. Que se passe-t-il si l’association décide de se lancer malgré cela ? »

Zuckerberg a répondu à cette hypothèse :

« Je crois que nous serions forcés de quitter l’association. »

Dans un tel scénario, poursuit-il,  » j’espère que l’association évaluera notre recommandation et ce que nous disons publiquement qui, à notre avis, devrait se produire.

« Si nous ne recevons pas les autorisations dont nous estimons avoir besoin pour aller de l’avant et que l’association choisit d’aller de l’avant sans nous, nous serons dans une position où nous ne ferons pas partie de l’association « , a déclaré Zuckerberg.

Facebook ne serait pas la première entreprise membre à abandonner Libra – Visa, Mastercard, PayPal et eBay ont tous été retirés il y a quelques semaines.

Lorsque la représentante Ann Wagner (R-Missouri) a demandé pourquoi il pensait qu’ils le faisaient, Zuckerberg a répondu : « C’est un projet risqué. »

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte