Home > Actualités & Analyses Forex > Le Bitcoin remonte sans conviction, alors que l’Allemagne plaide contre le Libra et pour un crypto-Euro

Le Bitcoin remonte sans conviction, alors que l’Allemagne plaide contre le Libra et pour un crypto-Euro

Après avoir de nouveau rebondi sur la zone de support de 7700-7750$ hier, le Bitcoin est parvenu à repasser au-dessus du seuil psychologique de 8000$, pour marquer la nuit dernière un pic à 8280$.

Outre le signal haussier que constitue la cassure au-dessus de 8000$, on notera que le rebond du BTC/USD a entrainé un retour au-dessus des moyennes mobiles 100 et 200 heures, ce qui constitue également un signal haussier majeur.

Cependant, la tendance de fond est encore loin de se retourner à la hausse, le Bitcoin restant sous une ligne de tendance baissière visible depuis le 24 spetembre en données horaires.

Et même en cas de cassure au-dessus de cette ligne, il en faudra encore beaucoup plus pour que l’on puisse décemment miser à la hausse sur le Bitcoin.

En réalité, seul un retour au-dessus du seuil psychologique clé de 10.000$ attesterait d’un recul des vendeurs suffisant pour que l’on puisse envisager des positions acheteurs à moyen terme, et éventuellement de nouveaux sommets annuels.

Graphique BTC/USD H1

En ce qui concerne les actualités récentes de l’industrie des crypto-monnaies, on notera que le ministre fédéral allemand des finances s’est prononcé en faveur de la numérisation de l’euro, mais s’oppose à des projets de monnaie privée comme le Libra de Facebook.

S’adressant à Wirtschafts Woche, une source locale d’informations économiques, le ministre Olaf Scholz a déclaré qu’il reste « très, très critique » envers le Libra. Toutefois, un euro digital serait bon pour le système financier européen selon lui, en particulier dans le contexte de la mondialisation économique.

« Un tel système de paiement serait bon pour la place financière européenne et son intégration dans le système financier mondial « , a déclaré M. Scholz. « Nous ne devrions pas laisser le champ libre à la Chine, à la Russie, aux États-Unis ou à des fournisseurs privés. »

Faisant écho à d’autres dirigeants européens, comme le ministre français des Finances Bruno Le Maire qui a déclaré que la France bloquerait le lancement du Libra en Europe, M. Scholz a fait valoir que le pouvoir d’émission de la monnaie devrait résider dans les mains de l’Etat, en disant :

« La publication d’une monnaie est un élément central de la souveraineté de l’État, nous ne la laisserons pas aux entreprises privées. »

Certains législateurs américains affichent d’ailleurs le même avis, le président de la Chambre des représentants des États-Unis, Maxine Waters (D-CA), ayant précédemment demandé à Facebook de retarder le lancement de sa crypto-monnaie jusqu’à ce que l’approbation réglementaire soit reçue. Le comité de la Chambre continue de faire pression sur le PDG de Facebook, Mark Zuckerberg, pour qu’il témoigne devant le Congrès sur cette question avant janvier 2020.

Copyright (c) 2019 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.