Home > Actualités & Analyses Forex > Allemagne : Le borgne parmi les aveugles aurait-il mis tous ses œufs dans le même panier ?

Allemagne : Le borgne parmi les aveugles aurait-il mis tous ses œufs dans le même panier ?

le-drapeau-allemand-devant-un-ecran-de-la-bourse-de-francfort-le-14-juillet-2014_4972669

(ProfesseurForex.com) – Après le French bashing, au tour du German Bashing ? Dans tous les cas, l’Allemagne en prend pour son grade ces derniers temps, notamment en raison du ralentissement marqué qui s’est amorcé au T2 avec un recul du PIB (-0.8 % y/y). Les dernières données économiques pointent vers un nouveau trimestre de contraction du PIB, ce qui ferait tomber l’Allemagne en récession, techniquement parlant.

Le gouvernement Allemand vient aujourd’hui de réduire ses perspectives de croissance et ne table plus que sur 1.2 % de croissance pour 2014 contre 1.8 % précédemment envisagé (cela nous paraît toujours assez optimiste) et sur 1.3 % en 2015 contre 2 % précédemment envisagé.

Concernant les prévisions d’inflation :

-2014 inflation +1.1%

-2015 inflation +1.6%

Ce ralentissement coïncide avec un isolement grandissant de l’Allemgne au sein du FMI qui se divise sur cette question :

Faut-il bâtir maintenant, en pleine crise, les fondation pour la croissance via une augmentation de l’épargne ou bien attendre la croissance avant de pouvoir s’offrir le luxe de faire des économies ?

L’Allemagne est partisane de la première solution et vise un budget à l’équilibre dès 2015 alors que nombreuses sont les voix en Europe qui s’élèvent pour que l’Allemagne tire la Zone Euro vers la croissance en utilisant ses marges de manœuvre budgétaires et ses taux d’emprunt au plus bas historique. Même Mario Draghi a abondé en ce sens avant de se heurter au nein du ministre des finances Allemand Woldfgang Schaeuble.

Mais les faits sont là. Les exportations Allemandes ont plongé de 5,8% et la production industrielle de 4% au mois d’Août. Le moteur allemand cale, et la menace que fait peser cette panne sur l’Europe est très sérieuse. La Zone Euro est déjà un pied dans la déflation et n’attend qu’un accident allemand pour y sombrer. Le risque de déflation est déjà évalué à 30% par le FMI.

Malgré la réticence de la Bundesbank, difficile de ne pas faire le lien entre les nouveaux assouplissements monétaires de la BCE et le coup de mou Allemand. Angela Merkel serait-elle en train de se rallier à la méthode Française et donner sa chance à une politique keynésienne en attendant que l’orage géopolitique et économique (ralentissement en Chine qui pourrait plomber les perspectives de croissance mondiales) passe ?

Qu’arrive-t-il à la locomotive Européenne ?

Une économie, schématiquement, fonctionne avec trois moteurs : la consommation, l’investissement et les exportations. En Allemagne, les deux premiers n’étaient pas très actifs, et le troisième, fierté du pays, cale :

– L’investissement, qui représentait 23% du PIB dans les années 90, n’est plus que de 17% aujourd’hui. La course aux équilibres budgétaires a par ailleurs miné les investissements publics

– La progression de la consommation est modérée. L’Allemagne, à l’époque de Gerhard Schröder, a misé sur les petits boulots et la compression des salaires (pour gagner en compétitivité, et donc gagner des parts de marché à l’exportation) : rien qui ne puisse vraiment doper la demande interne

– Reste le troisième moteur, cœur du modèle allemand, les exportations, qui ont grimpé fortement dans les années 2000-2008 (+70% contre +20% en France). Il vient de tomber en panne à cause d’un retournement conjoncturel dans les pays émergents et les tensions vives avec la Russie (10 % des entreprises exportatrices Allemandes font du business avec la Russie)

Si l’ancre de stabilité de la Zone Euro met un genou à terre, il y a peu de chance pour le reste des pays de l’Euro… Sans la demande de la Zone Euro, l’Allemagne va avoir des problèmes, d’où peut être le récent déblocage au niveau de la BCE qui s’apprête à intervenir massivement sur les marchés pour tenter d’insuffler un nouveau départ dont le top départ ne pourra de toute façon qu’être donné par les gouvernements.

Copyright (c) 2014 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

N’oubliez pas que vous pouvez commenter cet article ci-dessous !

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte