Home > Actualités & Analyses Forex > Le consommateur américain à l’aube d’un retour en force

Le consommateur américain à l’aube d’un retour en force

Des signes très encourageants émergent du champ de bataille contre la pandémie de coronavirus. Si le chemin pour vaincre le virus reste long et plein d’incertitudes, les données récentes permettent d’envisager l’avenir avec optimisme. 

Israël est le seul pays au monde qui a déjà vacciné plus de 40 % de sa population. Le monde entier observe donc les résultats. Il s’avère qu’hier, il a été révélé que seules 20 personnes sur les quelque 128 000 qui ont été vaccinées avec le vaccin Pfizer/BioNTech ont contracté le virus. En réalité, cela signifie qu’environ 0,01%, soit beaucoup plus efficace que les 95% annoncés. Pour le monde entier, cela signifie que les vaccins fonctionnent et que les prévisionnistes ont déjà amélioré la production économique pour l’année. 

Comme l’économie des États-Unis est la plus importante du monde, tous les yeux sont tournés vers la rapidité avec laquelle elle pourrait rouvrir son économie. Pour cela, les dépenses de consommation américaines sont essentielles, car les ventes au détail ou les ventes aux consommateurs sont le moteur de toute économie qui fonctionne. Par conséquent, nous devrions nous concentrer sur le moment ou la vitesse à laquelle les dépenses de consommation reviennent aux niveaux antérieurs à COVID-19 ?

Les dépenses devraient augmenter alors que la situation sanitaire s’améliore

Face à l’incertitude, les ménages accumulent de l’argent. On sait que les taux d’épargne augmentent en période de récession, car le pessimisme des ménages prévaut. C’était particulièrement vrai en 2020, au moment où la pandémie COVID-19 se développait. 

Mais les choses vont forcément changer, si le déploiement des vaccins suit le plan. On estime que les familles américaines qui font partie des 40 % des revenus les plus élevés ont constitué jusqu’à présent d’importantes réserves de liquidités pendant la pandémie. Maintenant, avec la perspective d’atteindre l’immunité collective plus rapidement que prévu, une grande partie de ces économies devrait se retrouver dans l’économie. 

Pour en revenir à l’immunité collective, voici le calcul. Les États-Unis ont atteint un taux de vaccination d’environ 1,25 million/jour, soit une augmentation significative au cours de la semaine dernière. Comme le montre le graphique ci-dessus, le rythme actuel dépasse même le scénario le plus optimiste établi en décembre. 

Au début du printemps, au rythme actuel, environ trente pour cent de la population aurait reçu le vaccin. En suivant le même calcul, nous atteignons le seuil de 75 % nécessaire à l’immunité collective. 

Maintenant, les gens agissent par anticipation. Si nous voyons le taux actuel rester constant et si nous avons davantage de preuves que les vaccins fonctionnent comme prévu, les dépenses de consommation augmenteront bien avant le seuil de 75 %. Cela devrait avoir des conséquences massives pour la plus grande économie du monde et des retombées positives pour ses partenaires économiques.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.