Home > Actualités & Analyses Forex > Le déficit fédéral américain approche les 20% du PIB nominal

Le déficit fédéral américain approche les 20% du PIB nominal

Le déficit fédéral américain a atteint son deuxième niveau le plus élevé de l’histoire, seule la Seconde Guerre mondiale ayant été pire.

Les chiffres du déficit américain de mars ont été publiés il y a trois jours. Sans surprise, ils ont montré un déficit de plus en plus important, proche de 20% du PIB nominal, réalisant ainsi cette prédiction :

Cela illustre la façon dont l’Amérique a fait face à la pandémie de Covid-19 en fournissant une aide financière directement aux entreprises et aux ménages. Les chèques de relance sont parvenus deux fois aux ménages américains pendant la pandémie, et des fonds supplémentaires ont été déployés pour financer la distribution des vaccins.

Mais où l’Amérique a-t-elle trouvé l’argent pour tout payer ?

Le Trésor américain vole à la rescousse

Comme le dit l’adage bien connu, les temps désespérés appellent des mesures désespérées, et la pandémie de Covid-19 n’a laissé aux gouvernements d’autre choix que de dépenser, dépenser, dépenser. En matière de dépenses, le gouvernement américain s’est montré très direct, tandis que les Européens se sont montrés très prudents.

En 2020, l’euro a connu une hausse généralisée (passant de 1,06 à 1,20) grâce à l’émission conjointe de titres de créance soutenue par la Commission européenne. Soudain, les euro-obligations n’étaient plus impossibles. Mais l’argent doit d’abord être emprunté et déboursé en temps voulu. En revanche, l’Amérique a agi immédiatement, ce qui se reflétera dans les prix du marché.

Le Trésor américain a émis de nouvelles dettes avec frénésie au fur et à mesure de l’évolution de la pandémie. Il a également porté le compte général du Trésor à plus de 1 500 milliards de dollars, ce qui signifie que l’argent dont on avait tant besoin était déjà emprunté au moment où il fallait le dépenser.

Il est devenu évident que les traders en devises, capables de calculer la différence entre le montant des actifs achetés par la Fed et le montant des dettes émises par le Trésor, pouvaient mieux évaluer le dollar. Le dollar a baissé pendant la pandémie, et ne s’est corrigé que brièvement au cours des deux derniers mois.

Quelle est la porte de sortie ?

Le déficit actuel des États-Unis est le deuxième plus élevé de l’histoire, un déficit plus important n’ayant été enregistré que pendant la Seconde Guerre mondiale. Comme les impôts américains représentent aujourd’hui 50 % des dépenses, le Trésor n’a d’autre choix que d’émettre davantage de dettes.

La seule façon de sortir de ce cercle vicieux est de permettre à l’économie américaine de croître à un rythme beaucoup plus élevé à l’avenir. Les nouveaux projets d’infrastructure à long terme et les projets verts annoncés récemment sont peut-être exactement ce dont l’Amérique a besoin pour réduire son déficit. Et pour que la pandémie cesse rapidement, bien sûr.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.