Home > Actualités & Analyses Forex > Le dollar américain reste de facto la monnaie de réserve mondiale

Le dollar américain reste de facto la monnaie de réserve mondiale

La pandémie de COVID-19 a déclenché une réponse monétaire et fiscale si agressive de la part des États-Unis qu’elle a immédiatement appelé à la disparition du dollar. La logique veut que si de la nouvelle monnaie est émise si rapidement et en si grande quantité (plus de 25 % de tous les dollars jamais créés l’ont été en réponse à la pandémie), une dépréciation de la monnaie s’ensuit. 

Les exemples sont partout. Les permabears du dollar aiment à montrer le Venezuela, la Turquie, l’Argentine, etc. comme des exemples classiques de monnaie perdant rapidement de la valeur.

Ils ont raison ; il suffit de jeter un coup d’œil à la Turquie. Ce week-end, le président du pays a limogé le directeur de la banque centrale, ce qui a entraîné la lire, la monnaie locale, dans une spirale fatale. Cette décision est suffisamment forte pour influencer tous les marchés financiers en raison du rôle accru des marchés émergents dans les portefeuilles des investisseurs.

Cependant, on ne peut pas utiliser les exemples ci-dessus lorsqu’on parle des États-Unis et du dollar. Le contre-argument est qu’il n’y a tout simplement pas de rival pour le rôle du dollar en tant que monnaie de réserve mondiale.

La part du dollar américain dans les réserves internationales a augmenté pendant la pandémie

Il est facile de pointer du doigt l’inflation et la dépréciation de la monnaie sans savoir ce qui se passe dans la réalité. Non seulement le dollar n’a pas perdu son statut, mais il a renforcé son statut de réserve pendant la pandémie.

En d’autres termes, malgré l’impression et l’émission massives de la Fed et du Trésor, les nations étrangères ont augmenté leur exposition au dollar pendant la pandémie. Plus précisément, face à l’option de choisir une autre monnaie pour conserver leurs réserves excédentaires, les nations étrangères se sont appuyées sur le dollar.

Tous les autres candidats (par exemple, l’euro) ont vu leur part diminuer, malgré une surperformance du dollar sur les marchés pour la majeure partie de 2020 et 2021 jusqu’à présent. En d’autres termes, bien que le taux d’échange EURUSD ait bondi de 1,06 à 1,23 pendant la pandémie, cette hausse n’a pas suscité la crainte que le dollar perde son statut de réserve, bien au contraire. Nous pouvons dire que les nations souveraines ont utilisé la faiblesse du dollar pour constituer leurs réserves à de meilleurs niveaux.

Last week’s Fed decision revealed the fact that the Fed wants to remain accommodative despite signs of economic recovery. Yet, the market pushes the Fed to the wall as the yields are rising, and a first rate hike is already priced as soon as December 2022.

There is no other central bank in the advanced world to think of thinking of hiking in the near future. Hence, the dollar’s strength should not surprise anyone as long as it is still the dominant choice when building up reserves.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.