Home > Actualités & Analyses Forex > Le forex ne réagit pas à l’oral de Mario Draghi devant la commission des finances de l’assemblée nationale Française

Le forex ne réagit pas à l’oral de Mario Draghi devant la commission des finances de l’assemblée nationale Française

(ProfesseurForex.com) – Mario Draghi a fait face aujourd’hui aux questions des députés membres de la commission des finances de l’assemblée nationale Française.

Les questions ont été variées et largement tournée vars le mandat de la BCE auquel de nombreux députés souhaitent rajouter l’objectif de croissance et d’emploi comme c’est le cas pour la FED. Le programme OMT et l’Union bancaire furent également au cœur des échanges mais dans l’ensemble, le président de la BCE, Mario Draghi, a plutôt utilisé la langue de bois sans vraiment se livrer de façon plus personnelle.

Sur la question des perspectives de croissance, Mario Draghi a réitéré son scénario de reprise graduelle qui commencera en fin d’année. Il souligne néanmoins de nouveau que « la sortie de crise reste lointaine ».

Interrogé sur la nécessité d’ajouter un objectif de croissance au mandat de la BCE, Mario Draghi a répondu que les banques centrales ne peuvent pas créer la croissance économique réelle et ne peuvent pas non plus résoudre les problèmes de compétitivité des entreprises. Il invite les pays à se réformer d’eux même. Le gouverneur a rajouté que la question du mandat de la BCE appartenait au conseil Européen (qui se réunit à partir de demain soit dit en passant).

Il y a néanmoins un moyen de peut être gommer les écarts de compétitivité tout en stimulant peut être la croissance et c’est précisément ce que la BCE, en tandem avec la BEI (banque Européenne d’investissement) essayent de mettre sur pied via la titrisation de prêts aux PME afin qu’ils puissent peut être apportés en garantie à la BCE pour que les banques aient accès à de nouveaux fonds, a déclaré le président de la banque de France Christian Noyer, également présent.

La question du taux de change de l’Euro était également sur toutes les lèvres des députés mais Mario Draghi, tout en avouant estimer l’Euro trop fort, a botté en touche, rappelant que la question du taux de change appartenait au conseil Européen. Il a néanmoins souligné que la remontée de l’Euro depuis un an était un bon signe puisque cela signifie que la confiance dans l’Euro est revenue mais qu’il s’agissait également du résultat de la politique monétaire d’autre banques centrale (FED, BoJ, BoE).

Lorsqu’un député a demandé au gouverneur si la BCE pourrait tout de même mettre en œuvre le programme OMT en cas de verdict négatif de la Cour de Karlsruhe, Mario Draghi a joué l’apaisement en déclarant respecter la décision de la Cour constitutionnelle Allemande.

Concernant l’Union bancaire, Mario Draghi a déclaré que l’ensemble du secteur bancaire Européen serait supervisé mais plus particulièrement 130 banques à caractère systémique. Il souligne néanmoins que la question est actuellement discutée par les gouvernements et que trois aspects restent déterminants.

-Qui prendra des pertes en premier ?

-A quel moment dans le processus les fonds publics seront utilisés ?

-Les restructurations bancaires se feront-elles au cas par cas selon les pays ?

Sur les LTRO, Mario Draghi a annoncé que 60 % des injections nettes ont déjà été remboursées, signifiant que le système bancaire était revenu à l’état normal dans lequel les banques se prêtent entre elles sans avoir recours à la BCE en dernier ressort. Il juge néanmoins que c’est problématique car cela signifie que tout cet argent ne se retrouve pas dans l’économie réelle.

Peu de nouvelles transcendantes donc de la part du président de la BCE dont le point le plus important était peut être l’annonce que la BCE avançait sur la question du soutien des PME, le vecteur de croissance et d’emploi le plus important.

Copyright (c) 2013 ProfesseurForex.com. Tous droits réservés.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte