Home > Actualités & Analyses Forex > Le grand remodelage du marché du travail américain

Le grand remodelage du marché du travail américain

Le rapport du NFP de vendredi dernier était très attendu. Les opérateurs et les investisseurs avaient déjà anticipé les chiffres baissiers et le niveau élevé du chômage – on pourrait dire que les mauvaises nouvelles étaient déjà prises en compte. Après tout, même si les données parviennent à dépasser les attentes, quelle est la différence entre un taux de chômage de 16% et 14,7%?

Il s’avère que le marché du travail change radicalement. Il n’est pas surprenant que le chômage soit plus élevé dans les secteurs où les capacités de travail à distance sont plus faibles, tels que les loisirs et l’hôtellerie, la construction ou les transports et les services publics.

Pour les secteurs et les industries où le travail à distance est possible, le taux de chômage n’est pas si élevé. En outre, le rapport a offert aux investisseurs un indice encore plus important : quel type de travailleurs a perdu son emploi ?

Les 20% les moins bien rémunérés sont les plus touchés

Plus de 35 % des 20 % de travailleurs les moins bien rémunérés ont perdu leur emploi en avril. Bien que les données soient basées sur le communiqué de l’ADP (salaires privés) et non sur celui du NFP (salaires non agricoles), elles restent pertinentes car elles utilisent des pourcentages pour expliquer la perte d’emploi. En d’autres termes, il s’agit d’un bon échantillon qui permet de se faire une idée précise de l’état du marché du travail américain.

Quelques éléments méritent d’être mentionnés à ce stade de l’examen des données sur l’emploi. L’un d’entre eux est lié à la reprise économique.

De nombreux travailleurs touchés sont considérés comme des chômeurs « temporaires ». En d’autres termes, ils sont considérés comme prêts à reprendre leur emploi une fois que l’économie sera de nouveau ouverte dans chaque État. C’est une perception erronée selon toutes les mesures.

À en juger par l’ampleur et les implications de cette crise sanitaire, certaines industries vont se remodeler de manière drastique, voire disparaître complètement. Ainsi, certains de ceux que l’on dit « temporairement » au chômage verront leurs employeurs avoir besoin de moins de personnes que prévu.

La deuxième chose à mentionner est l’interdépendance économique entre les industries et les pays. Par exemple, l’industrie des services financiers, qui s’est très bien adaptée au travail à distance, ne peut pas garder tous ses employés parce que la taille de l’industrie va diminuer.

Enfin, l’ensemble du concept de travail à distance mérite d’être mieux compris. La première chose qui vient à l’esprit est de faire son travail à partir de son ordinateur portable et de le livrer en ligne. Après tout, presque toutes les entreprises utilisent le cloud, n’est-ce pas ?

C’est vrai, mais c’est la façon la plus simple d’envisager le travail à distance. Ce que les gens ne voient pas, c’est que soudain, ils se font concurrence dans le monde entier, et pas seulement au niveau local, pour le même travail. Si, avant la crise, le lieu était un facteur important, soudain, il ne l’est plus.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte