Home > Actualités & Analyses Forex > Le Nasdaq atteint des sommets inégalés – Y a-t-il encore du terrain à gagner ?

Le Nasdaq atteint des sommets inégalés – Y a-t-il encore du terrain à gagner ?

Le marché boursier américain a poursuivi son redressement et certains indices ont atteint des sommets historiques, dont le Nasdaq. La pandémie de coronavirus étant toujours en cours et la plupart des économies développées du monde fonctionnant bien en deçà de leurs capacités, la hausse des actions est-elle justifiée ?

Il s’est avéré que non seulement le marché boursier américain est plus élevé, mais que les marchés boursiers mondiaux ont connu une reprise difficile à imaginer il y a seulement quelques mois. Selon les données publiées par Topdown Charts et Revinitiv Datastream, plus de 74 % des marchés boursiers analysés sont en territoire haussier. La définition technique d’un marché haussier est une hausse de 20 % par rapport au creux de l’année précédente – 52 pays sur 70 se trouvent dans un marché haussier.

Y a-t-il encore du terrain à gagner?

Ce qui est intéressant, c’est que les marchés mondiaux des actions connaissent un afflux considérable de capitaux en provenance du marché obligataire. Les investisseurs semblent préférer les actions aux obligations, et beaucoup d’entre eux sont encore sous-pondérés dans leurs investissements boursiers.

L’activité du trading de particulier a également connu une forte hausse. Une explication vient de l’industrie des paris sportifs. Une industrie énorme en termes de participants, elle s’est arrêtée avec la pandémie de coronavirus. La bourse est soudainement devenue un lieu intéressant, et les traders particuliers ont tout choisi, des investissements risqués (par exemple, les compagnies aériennes, les compagnies de croisière), jusqu’aux entreprises en faillite (par exemple, Hertz).

Robinhood, un courtier en ligne populaire aux États-Unis et au Royaume-Uni, est souvent cité comme témoin d’une augmentation massive de l’activité – et il s’adresse à 100 % au traders particuliers. Les traders ont-ils raison, ou s’agit-il simplement d’une autre bulle sur le point d’éclater prochainement ?

Un graphique indique qu’il reste encore de la marge. Par rapport aux actifs financiers mondiaux, les liquidités mondiales libellées dans la monnaie de réserve mondiale, le dollar, ont augmenté de façon spectaculaire à la suite des mesures COVID-19 prises par les banques centrales et les gouvernements.

La dernière fois qu’une telle chose s’est produite, le monde a découvert l’Accord Plaza. Il s’en est suivi une dépréciation massive du dollar et un rallye mondial des actions. Si c’est le cas, le mouvement à la hausse des actions a tout simplement commencé.

D’autre part, tous les investisseurs chevronnés sont des signaux d’alerte à la bulle boursière. Les valorisations sont trop élevées, les fondamentaux n’ont aucun sens et les entreprises se négocient à des multiples de bénéfices illogiques. Une société, Nikola, aux États-Unis, a dépassé la capitalisation boursière de Ford, bien que Ford ait vendu cinq millions de voitures au cours des douze derniers mois, tandis que Nikola n’en a vendu aucune.

Tant les bulls que les bears ont de solides arguments pour le prochain mouvement du marché. Qui gagnera au final ?

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.