Home > Actualités & Analyses Forex > Le paquet fiscal de Joe Biden – un geste audacieux aux effets mondiaux

Le paquet fiscal de Joe Biden – un geste audacieux aux effets mondiaux

Il y a une semaine, la nouvelle selon laquelle le Sénat américain a approuvé le nouveau cycle de relance budgétaire a suscité l’euphorie sur les marchés financiers. Plus précisément, les indices boursiers ont explosé à la hausse, le Dow Jones s’échangeant à un nouveau record historique littéralement chaque jour de la semaine.

La nouvelle série de mesures de relance vise à soutenir directement l’économie et les ménages américains. Les 1 900 milliards de dollars injectés dans l’économie représentent environ 25 % du produit intérieur brut (PIB) des États-Unis, ce qui alimente les craintes d’une hausse de l’inflation dans les années à venir. En effet, l’inflation a tendance à augmenter dans les recherches Google récemment, car les gens ont du mal à imaginer une faible inflation dans de telles circonstances.

Une croissance économique plus forte en perspective

La réponse des États-Unis à la crise sanitaire du coronavirus a dépassé toutes les attentes. Elle éclipse tout ce qui a été observé dans d’autres régions du monde, et beaucoup craignent que l’économie mondiale ne soit affectée si quelque chose devait mal tourner à l’avenir.

À vrai dire, l’annonce du nouveau paquet fiscal n’a pas laissé le monde indifférent. Même les banques centrales, comme l’a souligné Christine Lagarde de la BCE la semaine dernière, ont commencé à modifier leurs projections économiques en raison de la croissance plus forte aux États-Unis. Si personne ne conteste l’impact initial (c’est-à-dire une croissance économique plus forte), le risque est qu’en « en faisant trop », les États-Unis risquent une spirale inflationniste qui sera coûteuse à gérer à l’avenir.

Le paquet fiscal de Biden aborde divers aspects de l’économie. Les médias financiers se concentrent sur les chèques de relance de 1 400 dollars qui seront envoyés aux Américains éligibles, mais le paquet est plus complet. Il contient également des allocations chômage de 300 dollars par semaine, 14 milliards de dollars pour la distribution de vaccins, 25 milliards de dollars pour l’aide à la location, ou encore 350 milliards de dollars d’aide aux États et aux collectivités locales.

En attendant, la Fed reste calme. Comme les données sur l’inflation de la semaine dernière n’indiquaient aucune augmentation significative, la Fed a « donné sa bénédiction » à la nouvelle série de mesures de relance. En fait, elle l’a explicitement demandé, puisqu’elle a souvent mentionné la nécessité d’une plus grande stimulation budgétaire lors de conférences précédentes.

La Fed estime que la hausse de l’inflation, si elle devait se produire, serait cyclique et temporaire et ne représenterait qu’une bosse sur la route des forces désinflationnistes observées ces dernières années. Jusqu’à présent, les marchés sont convaincus, mais il ne faudra pas s’étonner de voir la Fed mise sous pression par une inflation plus élevée dans les mois à venir.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

News sur les altcoins

Désinscrire à tout moment

Après vous être inscrit, vous pourrez également recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tiers. Consultez notre politique de confidentialité ici.