Home > Actualités & Analyses Forex > Le prix du pétrole brut atteint 75 $ pour la première fois depuis avril 2019

Le prix du pétrole brut atteint 75 $ pour la première fois depuis avril 2019

La tendance haussière du prix du pétrole brut WTI se poursuit malgré le message hawkish de la Réserve fédérale. Les commodities ont baissé après le message de la Fed, mais le pétrole n’a pas suivi.

Le prix du pétrole brut s’est tradé au-dessus de 75 $ pour la première fois depuis avril 2019. Sur sa lancée, il a brièvement tradé au-dessus de 76 $, dans un contexte où les autres commodities ont reculé après le récent message hawkish de la Fed.

Les prix des commodités ont généralement une relation inverse avec les taux d’intérêt. Une hausse des taux entraîne une baisse des prix des commodities et inversement. Mais cette fois-ci, c’est différent.

Bien que la Fed ait envoyé un signal hawkish aux marchés, la tendance haussière du pétrole brut se poursuit. De plus, le marché s’attend à ce que la Fed signale la réduction progressive de ses achats d’actifs lors du prochain symposium de Jackson Hole en août, ce qui représente un autre virage hawkish pour les marchés. Néanmoins, le prix du pétrole reste en hausse.

La pandémie de COVID-19 a entraîné une chute soudaine de la demande et le pétrole s’est brièvement installé en dessous de zéro sur le marché à terme. Mais l’OPEP+ a réagi rapidement, l’offre est tombée en dessous de la demande et les prix ont rebondi de manière agressive.

Qu’on le veuille ou non, le pétrole reste un élément important du bouquet énergétique. Sa part dans la consommation mondiale d’énergie reste énorme, malgré les efforts mondiaux en faveur de politiques plus écologiques.

Les négociations nucléaires avec l’Iran sont au point mort

Cette année, les traders ont prêté attention aux négociations en cours concernant le retour des États-Unis dans l’accord sur le nucléaire iranien. Ce n’est que récemment que les négociations ont subi un coup dur, les élections présidentielles iraniennes ayant révélé la montée en puissance d’un partisan de la ligne dure.

Soudain, il est peu probable que l’offre supplémentaire de pétrole en provenance d’Iran atteigne le marché au cours du second semestre de cette année, ce qui exerce une pression à la hausse supplémentaire sur les prix. En outre, la demande devrait augmenter au cours des six prochains mois, d’environ trois millions de barils par jour, selon les dernières estimations.

Les récentes réunions OPEP-JMMC n’ont pas signalé d’augmentation de l’offre, de sorte que le marché reste à court de pétrole à un moment où l’activité économique reprend. Par conséquent, les déséquilibres entre l’offre et la demande devraient se poursuivre pour le reste de l’année, ce qui alimentera la hausse des prix du pétrole.

Pour tous les acteurs du marché, la hausse des prix du pétrole est une préoccupation en raison des pressions inflationnistes. Le prix du pétrole est un moteur de l’inflation, et à en juger par les derniers développements sur le marché pétrolier, il est peu probable que l’inflation diminue de sitôt.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte