Home > Actualités & Analyses Forex > Le programme d’assouplissement quantitatif de la Fed va se poursuivre

Le programme d’assouplissement quantitatif de la Fed va se poursuivre

Mercredi dernier, la réunion de la Fed de décembre a fait baisser le dollar dans tous les domaines. Comme prévu, la Fed a exprimé sa dovishitude et a exclu toute possibilité de hausse des taux jusqu’en 2024 au moins. 

L’assouplissement quantitatif (QE) est un programme d’achat d’obligations géré par la Fed. Dans le cadre d’un tel programme, la banque centrale achète des obligations émises par le Trésor américain – en gros, elle achète la dette américaine. Ce faisant, elle abaisse les rendements et assouplit ainsi les conditions financières de l’économie.

Une telle pratique fait partie de la politique monétaire non conventionnelle et est courante lorsque les taux d’intérêt sont à zéro ou proches du niveau zéro. Plus les banques centrales achètent, et plus le programme est long, plus la politique monétaire s’assouplit. Avec elle, la monnaie.

Qu’a suggéré la lors de sa réunion de décembre ?

L’un des messages les plus importants que la Fed a envoyé était qu’il n’y a pas de fin en vue pour le programme de QE. Maintenant que les vaccins sont déployés et que le monde voit la lumière au bout du tunnel, certaines voix ont suggéré que la Fed devrait signaler une possible réduction (c’est-à-dire un ralentissement) de son programme d’achat d’obligations dès 2021. Cependant, le président Powell a habilement évité toute allusion à une telle chose.

Jusqu’à présent, le programme d’achat d’obligations de la Fed a été orienté vers les obligations à plus courte échéance. Ce faisant, la Fed a réussi à assouplir les conditions financières en plus d’abaisser le taux des fonds fédéraux à zéro. En 2021 et peut-être au-delà, la Fed a suggéré qu’elle pourrait orienter ses achats vers des obligations à plus longue échéance. Actuellement, la Fed achète pour 120 milliards de dollars d’obligations chaque mois. Pour assouplir encore plus les conditions financières, elle pourrait augmenter le rythme en 2021 ou prolonger la durée du programme jusqu’en 2022. De plus, en déplaçant l’objectif vers les obligations à plus longue échéance dans le cadre d’une opération appelée « Opération Twist », elle vise à faire baisser les rendements des obligations à plus longue échéance. De cette façon, les entreprises peuvent émettre des obligations à plus long terme à des conditions favorables et investir le produit de ces émissions dans l’économie réelle.

Toutefois, il n’est pas certain que la Fed lance l’opération Twist l’année prochaine. Interrogé, le président de la Fed, Jerome Powell, n’a pas semblé sûr de l’efficacité d’une telle mesure. Il a même souligné que certains secteurs, comme le secteur du logement, ont rebondi assez fortement, mais il n’a pas exclu des achats mensuels supplémentaires et a même laissé entendre que la Fed pouvait en faire davantage.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.