Home > Actualités & Analyses Forex > Le retour des entreprises privées

Le retour des entreprises privées

COVID-19 a frappé l’économie mondiale sous tous les angles possibles. Elle l’a fait en créant un énorme chômage, en forçant la fermeture de petites entreprises solides, en perturbant la façon dont les gens travaillent et en menaçant la fonctionnalité même de nos sociétés.

Pensez à tout ce que vous faisiez avant la pandémie et maintenant. Pensez aux biens et aux services pour lesquels vous dépensiez vos revenus avant la pandémie et maintenant. Enfin, pensez à tout ce que vous avez voyagé avant et maintenant. Tout cela a changé et restera probablement ainsi pendant un certain temps.

Cependant, au-delà de ce pessimisme, une lueur d’espoir vient d’un endroit inattendu. L’humanité se bat sur tous les fronts, qu’il s’agisse de trouver un remède, de promouvoir la distanciation sociale pour arrêter la propagation de la maladie ou de s’adapter à la nouvelle réalité économique.

Un signe encourageant vient du secteur privé. La création d’entreprises au cours du troisième trimestre a dépassé toutes les attentes. Non seulement au Royaume-Uni, mais aussi en France et, probablement, dans d’autres parties du monde.

d

Le nombre de nouvelles entreprises au Royaume-Uni est en hausse

Le troisième trimestre de l’année a apporté quelque chose d’intéressant : le nombre de nouvelles entreprises enregistrées au Royaume-Uni a dépassé celui de la même période de l’année dernière. Ceci est intéressant car le dynamisme de l’industrie n’a cessé de décliner au cours des deux dernières décennies se terminant en 2019. Par dynamisme, nous entendons la différence entre les fermetures et les nouvelles ouvertures d’entreprises.

Mais maintenant, avec la crise du coronavirus, la dynamique a changé. Les gens créent de nouvelles entreprises dans des secteurs qui ne sont pas touchés par le coronavirus, en profitant de l’argent facile des banques et des conditions avantageuses du gouvernement.

Nombre historique de nouvelles entreprises en France

La France vient d’enregistrer un nombre record de nouvelles entreprises créées au cours du troisième trimestre 2020. Et il ne s’agit pas seulement d’auto-entrepreneurs ou d’entreprises unipersonnelles.

La diversité des secteurs est également intéressante. Le transport et l’entreposage, le trading, l’immobilier sont en tête, tandis que les services à la personne, la finance et la construction suivent de près.

Naturellement, il s’agit là d’une bonne nouvelle économique. Mais on ne peut s’empêcher de se demander ce qui motive l’intérêt soudain pour la création d’une entreprise.

Les politiques monétaires et fiscales y contribuent certainement. S’il fut un temps dans l’histoire récente où le crédit était si bon marché, c’est aujourd’hui, ce qui rend improbable de trouver des conditions de crédit similaires à l’avenir.

Mais qu’en est-il si le désir de devenir entrepreneur vient d’une perte d’emploi ? Et si les gens perdaient tout simplement leur emploi et devaient faire quelque chose pour joindre les deux bouts ?

Quelles que soient les réponses, il s’agit là d’une nouvelle plus que bienvenue dans la bataille économique. C’est même une excellente nouvelle !

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.