Home > Actualités & Analyses Forex > L’économie espagnole et ses effets sur l’inflation européenne

L’économie espagnole et ses effets sur l’inflation européenne

L’économie espagnole a été l’une des plus touchées par la pandémie de coronavirus. Ce pays d’Europe du Sud a enregistré un terrible déclin de son industrie la plus importante, le tourisme.

Avec les restrictions de voyage en place ou changeant d’une semaine à l’autre, il était difficile pour les voyageurs de planifier leurs vacances d’été en conséquence. De plus, il n’est pas agréable de partir en vacances avec un masque – car les masques sont obligatoires en Espagne depuis plusieurs mois maintenant.

Dans l’ensemble, l’Espagne dépend du tourisme – mais le tourisme européen aussi. Pendant des décennies, les Européens ont « envahi » les côtes espagnoles ensoleillées et ses îles. La proximité, la monnaie commune, l’absence de frontières ne sont que quelques-uns des avantages dont bénéficie un Européen qui passe ses vacances en Espagne.

Calcul de l’inflation et impact de l’industrie du tourisme

La BCE (Banque centrale européenne) a un mandat de stabilité des prix inférieur à, mais proche de 2 %. La mesure ou le point de référence pour mesurer l’inflation est l’IPCH (indice des prix à la consommation harmonisé). De plus, la BCE privilégie les données de base de l’IPCH, celui qui tient compte des prix de l’énergie car ils sont trop volatils. Par conséquent, ce qui reste dans le panier est constitué de biens et de services provenant d’autres domaines, comme le tourisme, par exemple.

Les services d’hébergement représentent 2 % du poids de l’IPCH. Les vacances à forfait représentent 1,4 %. En outre, le transport aérien représente 0,9 %, les restaurants, bars et cafés 7,4 %. Enfin, les services récréatifs et sportifs représentent 1,1 % supplémentaire.

En additionnant ces catégories, nous voyons l’impact de l’industrie du tourisme sur les données de l’inflation. Ou, le tourisme étant inexistant pendant l’été, il n’y a pas eu de pression à la hausse sur les prix. Au contraire, les agents économiques ont baissé les prix et la lutte s’est concentrée sur la manière d’obtenir le client au prix le plus bas possible. En termes économiques, cela conduit à la déflation, ce que les données ont confirmé.

Vendredi dernier, nous avons vu les données finales de l’IPCH pour le mois de septembre. Habituellement, il n’y a pas de révision de ce chiffre final parce que le marché est déjà évalué dans toutes les informations et que les calculs finaux diffèrent rarement. Pas cette fois-ci !

L’inflation de base a été révisée encore plus bas en septembre, de 0,24% à 0,22%. Cela montre la difficulté de créer de l’inflation quand l’industrie du tourisme compte pour autant dans le calcul de l’indice.

Le drame du secteur touristique espagnol, et du PIB espagnol, aura des effets traumatisants sur l’inflation à l’avenir. Associée à la baisse de la TVA allemande (bien que temporaire), la sous-performance du tourisme espagnol incite la BCE à proposer un assouplissement encore plus important.

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.