Home > Actualités & Analyses Forex > Les Baby-boomers pessimistes se battent contre les optimistes Millenials sur les marchés des actions

Les Baby-boomers pessimistes se battent contre les optimistes Millenials sur les marchés des actions

Les personnes nées après la Seconde Guerre mondiale, ou entre 1946 et 1964, sont connues sous le nom de « baby boomers » et, à ce titre, sont à l’origine de la majeure partie de la croissance économique des États-Unis au cours des dernières décennies.  Leurs habitudes et leurs opinions sont encore très appréciées des décideurs politiques. Toutefois, une enquête récente montre que les baby-boomers sont aujourd’hui les investisseurs les plus pessimistes, devançant les générations suivantes.

En revanche, les millénials sont haussiers, mais pas dans la même proportion que les boomers baissiers. Une comparaison rapide des données ci-dessus montre qu’en moyenne, les jeunes générations sont plus optimistes que les plus âgées. Sur le marché boursier, cela se traduit par un optimisme contre un pessimisme. Il semble que l’optimisme l’emporte.

Ce qui est intéressant, c’est que les millénials ont été marqués par deux crises économiques. Contrairement aux générations précédentes, elles ont fait face à la grande crise financière de 2008 et maintenant à la pandémie de coronavirus. Elles ont toutes deux créé un taux de chômage élevé et des conditions difficiles, et pourtant les millénials restent optimistes.

Là encore, une vision optimiste se reflète toujours dans le marché boursier. Un coup d’œil rapide sur l’activité de trading de l’une des maisons de courtage les plus populaires en Amérique montre une forte hausse au cours des douze derniers mois. Plus le marché boursier a chuté, plus les traders particuliers ont été actifs. Si l’on considère la forte reprise des actions en avril (l’un des meilleurs mois depuis des décennies), les optimistes (c’est-à-dire les millénials) en sont les principaux responsables.

C’est peut-être l’enthousiasme et le courage des jeunes qui poussent ce marché à la hausse. En tout cas, l’augmentation spectaculaire de l’activité de trading, associée au rebond de la bourse, implique que le grand public est investi sur le long terme.

La finance comportementale nous enseigne des concepts tels que la sagesse des foules. Dans le commerce, vous voulez éviter les foules, en particulier les particuliers, pour une raison simple : ils ont rarement raison.

Ce qui nous ramène aux baby-boomers. Est-ce l’expérience qui les maintient du côté baissier ?

La semaine dernière, l’un des plus grands investisseurs de tous les temps, Stanley Druckenmiller, a déclaré que le rapport risque/rendement des actions est aussi mauvais aujourd’hui que dans toute sa carrière. Lui et d’autres investisseurs de renom n’hésitent pas à rendre publique leur vision baissière.

Pourtant, le marché s’est remis des récents creux et maintient une trajectoire haussière. Les baby-boomers sont donc mis au défi par les nouveaux preneurs de risques. La question est maintenant de savoir qui va l’emporter à long terme ?

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.