Home > Actualités & Analyses Forex > Les comptes monétaires de la BCE mettent l’accent sur le taux de change élevé

Les comptes monétaires de la BCE mettent l’accent sur le taux de change élevé

Un jour après que la Réserve fédérale ait publié le compte-rendu de la réunion du FOMC, la Banque centrale européenne (BCE) a fait de même – elle a publié les « comptes » de septembre. C’est le nom que la BCE a donné aux procès-verbaux de ses réunions, une « habitude » acquise auprès de la Fed pour tenter d’améliorer la communication et l’orientation vers l’avenir.

Ces comptes sont d’une importance particulière pour l’euro. Lors de la réunion de septembre, on attendait beaucoup de la BCE pour qu’elle délivre un message dovish. Après tout, l’inflation était alors de 0,4 % et menaçait de baisser encore plus. À la surprise de nombreux acteurs du marché, la BCE a sonné hawkish, plutôt que dovish. Ainsi, les comptes d’hier ont permis de voir si la BCE était sérieuse dans son côté hawkish, ou s’il s’agissait simplement d’une mauvaise communication de la part du conseil des gouverneurs ?

Les comptes de la BCE en dovish malgré la conférence de presse hawkish

Il s’avère que les comptes sont dovish, mais la conférence de presse et la manière dont Christine Lagarde a délivré le message du Conseil de gouvernement étaient hawkish. Cela vient témoigner de la difficulté qu’ont les banques centrales à communiquer correctement aux participants du marché leurs intentions et leurs décisions.

Un jour après la réunion de septembre de la BCE, l’économiste en chef, Philip Lane, a publié un article sur le blog de la BCE. Il y expose tout ce que le président n’a pas dit lors de la conférence de presse. Plus précisément, la BCE a corrigé le point de vue du marché et a transmis le message dovish en utilisant l’article de Lane.

Dans l’univers cryptique des messages des banques centrales, Lane a mentionné qu’il n’y avait « pas de place pour la complaisance » de la part de la BCE. C’est du dovish, mais la déclaration d’introduction de la BCE ne contenait pas ces mots. Ils ont été publiés le lendemain dans le blog.

Cependant, les comptes rendus de la réunion d’hier révèlent que la déclaration « pas de place pour la complaisance » existait mais n’a pas été utilisée lors de la conférence de presse ou dans la déclaration introductive.

Était-ce une erreur ? Peu probable.

Les comptes montrent également que la BCE a mentionné le taux de change sous diverses formes, le plus souvent depuis 2018. Le taux de change a été mentionné près de trente fois, ce qui indique que la BCE s’est concentrée sur la force du taux de change plutôt que sur le message « pas de complaisance ».

Quelle est la différence ? Dans le langage de la BCE, l’absence de complaisance signifie plus d’assouplissement – cela ne fait aucun doute. Par conséquent, attendez-vous à plus de QE de la part de la BCE, bien que nous ne connaissions pas la taille du nouveau paquet à venir.

Pour lutter contre une inflation de base de 0,2 % et un taux de change plus élevé, la BCE devrait faire preuve de fermeté. Ou rentrer chez elle.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.