Home > Actualités & Analyses Forex > Les contrats à terme sur l’indice S&P500 continuent d’enregistrer de bonnes performances

Les contrats à terme sur l’indice S&P500 continuent d’enregistrer de bonnes performances

Les marchés financiers ont évolué de manière spectaculaire depuis que l’ordinateur personnel (PC) et l’internet ont réduit les coûts de transaction, de sorte que les investisseurs particuliers ont inondé le marché. Aujourd’hui, la plupart des transactions se font par le biais de transactions algorithmiques complexes et de modèles informatiques qui suivent l’action des prix en essayant de profiter du moindre changement du marché.

En raison du flux d’informations continu en provenance du monde entier qui a un impact sur le marché financier au sens large, il y a toujours un marché ouvert pour faire des paris, même pendant les heures de trading en semaine. En d’autres termes, le trading sur le marché des actions aux États-Unis ne s’arrête pas à la fermeture du marché au comptant, mais continue via le marché à terme.

La plupart des avancées sur le marché interviennent après les heures de fermeture

Une comparaison intéressante entre les rendements cumulés générés pendant ou en dehors des heures normales révèle une différence stupéfiante entre les deux. Le suivi des performances du SPY (un ETF – Exchange Traded Fund – qui suit l’indice de marché large S&P500) pendant plus de 25 ans révèle que l’indice a surperformé en dehors des heures normales tout en restant stable pendant les heures normales.

En clair, si l’on avait acheté le S&P500 chaque jour à la fermeture du marché au comptant et vendu le lendemain à l’ouverture du marché au comptant, le rendement des 25 dernières années aurait presque atteint 600 %. En répétant le processus, mais pendant les heures normales de trading, le rendement serait proche de zéro. De plus, la plupart du temps, pendant cette période, l’investisseur aurait eu un rendement négatif.

Quelle est la cause d’un tel écart entre les heures d’intervalle lorsque le marché américain est fermé ou ouvert ? Les modèles économiques pour les anomalies de marché étudiées pendant longtemps ont fonctionné pendant des années jusqu’à ce qu’elles soient éliminées par arbitrage. Par exemple, l’effet de janvier, lorsque les gestionnaires de portefeuille vendent les positions les plus risquées à la fin du mois de décembre à des fins de reporting et de fiscalité, et les rachètent au début de la nouvelle année. Les recherches ont révélé que cette anomalie du marché donnait lieu à des rendements incohérents.

Il est toutefois difficile d’ignorer un tel écart de rendement. Si les marchés des valeurs mobilières sont efficaces, la différence serait déjà spéculée (arbitrée). Or, après plus de deux décennies, ce n’est pas le cas, et l’explication peut venir de la différence entre les marchés à terme et les marchés au comptant.

Pour l’investisseur ordinaire, cependant, les deux sont identiques – les maisons de courtage utilisent même des données continues sur le même graphique, ce qui rend la distinction entre les deux pratiquement impossible.

S’agit-il de la plus grande anomalie du marché négligée par les investisseurs ?

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte