Home > Actualités & Analyses Forex > Les craintes d’inflation augmentent, mais la Fed reste calme

Les craintes d’inflation augmentent, mais la Fed reste calme

Une fois de plus, les États-Unis sont à la tête de la reprise mondiale après une récession économique. Ils l’ont fait une fois au lendemain de la crise financière mondiale de 2008-2009, et il semble qu’ils le feront à nouveau en réponse à la récession provoquée par la COVID-19. 

Le succès du déploiement de la vaccination aux États-Unis est évident si l’on considère les taux d’hospitalisation et d’infection. De plus, les données provenant d’autres parties du monde, notamment de pays comme le Royaume-Uni ou Israël, confirment l’efficacité du vaccin, et l’optimisme monte quant à un retour rapide à la vie d’avant la pandémie.

Comme le montre le graphique ci-dessous, les PMI mondiaux sont bien revenus en territoire expansif, y compris le PMI des services, un secteur qui a été terriblement touché par le virus. La reprise est donc bien là, mais qu’a-t-il fallu pour en arriver là et quelle sera la facture à payer à l’avenir ?

Préoccupations concernant l’inflation – la plus élevée depuis plus d’une décennie

Si personne ne conteste la nécessité de supporter les économies et les ménages, certaines questions se posent quant à ce que l’avenir nous réserve. À en juger par les dernières tendances Google sur des sujets tels que l’inflation, les gens craignent de plus en plus que l’inflation ne devienne incontrôlable en raison des énormes dépenses effectuées pendant la pandémie.

La Fed et le Congrès ont tous deux tenu leurs promesses. Leurs actions conjointes auront un effet d’entraînement sur l’économie mondiale, car les partenaires commerciaux importeront les avantages d’une reprise économique rapide aux États-Unis.

L’année n’a commencé que depuis quelques mois, le premier trimestre n’est même pas terminé, et 1 900 milliards de dollars supplémentaires ont déjà atteint l’économie. En outre, l’administration Biden prépare déjà le prochain « bazooka » – un plan de dépenses de 3 000 milliards de dollars destiné à lutter contre le changement climatique et à atteindre d’autres objectifs à long terme tels que la réduction des inégalités.

En d’autres termes, on peut considérer les 1 900 milliards de dollars déjà versés comme un financement à court terme destiné à aider la reprise et les ménages, tandis que le nouveau paquet est conçu pour le long terme. L’inflation n’est donc pas loin, car toutes les données indiquent une hausse des prix dans la période à venir. La grande question est de savoir dans quelle mesure.

Les rendements à long terme ont récemment dépassé les 2 %. Par exemple, on peut investir dans une obligation à 30 ans et recevoir plus de 2 % par an pendant les trois prochaines décennies – le taux sans risque. Toutefois, si l’inflation dépasse ce taux, pourquoi les investisseurs continueraient-ils à financer la dette américaine ?

Les gens craignent l’inflation plus qu’ils ne le faisaient en 2008-2009. La crédibilité de la Fed sera mise à l’épreuve dans les mois à venir, probablement beaucoup plus tôt que prévu.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.