Home > Actualités & Analyses Forex > Les défis de communication de la Fed avant sa réunion de mars

Les défis de communication de la Fed avant sa réunion de mars

La Réserve fédérale des États-Unis (Fed) tient sa réunion du FOMC et sa conférence de presse dans deux jours. Bien qu’aucun changement ne soit attendu lors de cette réunion, l’attention se porte sur la manière dont la Fed communique ses intentions et sur les projections économiques futures. 

Deux éléments ont influencé les marchés financiers récemment. Tout d’abord, la hausse des taux d’intérêt à long terme. Les rendements obligataires à long terme ont tendance à augmenter lorsque la reprise économique s’accélère, mais cette hausse déclenche un resserrement non souhaité des conditions financières. Deuxièmement, la nouvelle série de mesures de relance budgétaire approuvées aux États-Unis a conduit à des projections de croissance du PIB mondial d’environ 1 %.

Lors de la réunion de mercredi, la Fed doit trouver un moyen de faire comprendre aux marchés que, tout en restant accommodante, elle tient compte d’une croissance économique plus forte. Comment le faire sans être hawkish ? La réponse se trouve dans les ‘points’ de la Fed.

L’accent mis sur les ‘points’ de la Fed

La décision de la Fed de cette semaine est suivie de la conférence de presse habituelle. Cependant, l’événement de mercredi est spécial car la Fed présentera ses projections économiques.

Pour les marchés financiers, une certaine partie est extrêmement importante – celle qui montre les projections de taux futurs des membres du FOMC. Plus précisément, chaque membre projette le taux des fonds fédéraux pour les trois prochaines années. Les projections sont ensuite moyennées et un point est tracé sur un graphique montrant l’augmentation ou la diminution potentielle des taux futurs. Lors de cette réunion, le défi de la Fed est de montrer sa volonté de maintenir une politique monétaire accommodante et, en même temps, de tenir compte de la croissance future. Les points peuvent aider à envoyer le bon signal.

En d’autres termes, il est peu probable que le « dot plot » signale une hausse des taux avant 2024. Toutefois, la décision de signaler ou non un relèvement en 2023, par exemple, n’est pas facile à prendre. Certaines voix affirment que si la Fed décide de signaler un liftoff en 2023, une telle décision serait contre-productive. Pourquoi la Fed agirait-elle ainsi ?

Le principal argument provient des pressions inflationnistes. Les mois à venir vont probablement mettre la Fed sous pression, car l’inflation devrait dépasser l’objectif de 2 %. En signalant une hausse des taux en 2023, dans deux ans, la Fed pourrait choisir de frapper la première, de manière préventive, pour atténuer les attentes d’inflation plus élevées. Le risque, toutefois, est qu’une telle décision affaiblisse son orientation prospective.

Une chose est sûre : quelle que soit la décision de la Fed mercredi, la volatilité du dollar sera supérieure à la moyenne.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.