Home > Actualités & Analyses Forex > Les demandes d’allocations chômage aux États-Unis restent obstinément élevées

Les demandes d’allocations chômage aux États-Unis restent obstinément élevées

Les demandes d’allocations de chômage aux États-Unis n’ont montré aucune amélioration par rapport à la semaine précédente, ce qui envoie un message mitigé aux marchés sur l’état de la main-d’œuvre. D’une part, le marché du travail ne s’est pas détérioré sur une base hebdomadaire. D’autre part, 884 000 personnes supplémentaires ont demandé des allocations de chômage.

Lorsqu’on parle de près d’un million de personnes demandant des allocations de chômage dans la plus grande économie du monde, il est impossible de ne pas ressentir un peu de vertige. À l’avenir, la situation sur le marché du travail reste extrêmement compliquée, avec des défis à relever sur tous les fronts.

Réouverture des écoles

Lorsque l’automne commence dans l’hémisphère nord, les enfants retournent à l’école. Pendant la pandémie, l’enseignement en ligne était une réponse au moment où les États étaient soumis à différentes mesures de confinement.

Comme nous ne connaissons pas le chemin que prend cette pandémie, la scolarisation en ligne reste une option, même si tout le monde s’accorde à dire que les enfants doivent aller à l’école physiquement. Le problème de la scolarisation en ligne est qu’elle pourrait contraindre plus de quatre millions de parents américains à quitter le marché du travail.

Ce n’est donc pas que l’État considère l’enseignement en ligne comme nuisible ou inutile. C’est simplement qu’il affecte la main-d’œuvre et l’économie de telle manière qu’il rend extrêmement difficile la reprise et la croissance de l’économie.

Les demandes initiales de chômage non corrigées des variations saisonnières sont en hausse – à nouveau

Pour la quatrième semaine consécutive, les demandes initiales sur une base non saisonnière ajustée (NSA), étaient en hausse. Le problème, c’est que cela se produit six mois après le début de la crise. Cela envoie un message difficile à digérer, quelle que soit la façon dont vous regardez les données.

De l’espoir initial de reprise en forme de V à la réalité actuelle, il y a une grande différence. Une fois de plus, la réalité est différente et les gens ont tout simplement du mal à trouver ou à garder un emploi.

Si nous couplons les données d’hier avec ce que les NFP ont montré vendredi dernier, nous avons une meilleure image devant nous. N’oubliez pas que le rapport des NFP est publié tous les mois, alors que les premières demandes d’allocations de chômage sont présentées chaque semaine. Les deux rapports se réfèrent à la période précédente – le mois, respectivement la semaine.

Le rapport des NFP a montré que plus de la moitié des personnes licenciées temporairement étaient sans emploi depuis plus de quinze semaines. En conséquence, les licenciements permanents vont continuer à augmenter, avec un effet direct sur le rapport hebdomadaire sur les demandes de chômage.

En clair – il est probable que la situation s’aggrave avant de s’améliorer.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.