Home > Actualités & Analyses Forex > Les données sur la production industrielle révèlent d’énormes disparités entre les pays de la zone euro

Les données sur la production industrielle révèlent d’énormes disparités entre les pays de la zone euro

L’euro en tant que monnaie commune est l’un des piliers sur lesquels repose l’Union européenne. Lorsqu’il était à la tête de la BCE, Mario Draghi a déclaré que sans l’euro, il n’y aurait pas d’Union européenne.  

Malheureusement, en temps de crise, les principaux avantages d’une monnaie commune disparaissent. Les pays ayant une monnaie souveraine ont la possibilité de sortir des difficultés en cours en faisant tourner la planche à billet. Si vous n’avez pas le contrôle sur la presse à billet de l’euro, une telle option n’est pas envisageable.

Une autre curiosité du projet européen vient des différents types d’économies sous l’égide de l’EUR. Dans certaines parties de la zone euro, le tourisme est la principale source de revenus pour les gouvernements (par exemple, en Espagne et en Grèce). Dans d’autres, ce sont les services financiers (Francfort, Amsterdam, Paris). Et ainsi de suite.

C’est pourquoi, lorsqu’ils interprètent les données économiques de l’Union européenne, les investisseurs doivent y accorder une attention particulière. Les données sont toujours présentées comme une moyenne au niveau de l’Union européenne, puis par pays. Les données par pays reflètent la difficulté de gérer l’euro et la difficulté pour la BCE de définir la bonne politique monétaire pour l’ensemble de la zone euro.

Des économies différentes, des problèmes différents, une même monnaie

Le projet européen a eu de nombreux détracteurs au fil du temps. L’histoire nous dit que, tôt ou tard, les unions monétaires sont vouées à l’échec. La raison la plus citée est qu’on ne peut pas appliquer le même remède (c’est-à-dire la politique monétaire) à tous les patients (c’est-à-dire à tous les pays).

Pourtant, une banque centrale flexible comme la BCE a prouvé qu’elle le pouvait. Et jusqu’à présent, elle l’a fait.

Les récentes données sur la production industrielle pour juin 2020 montrent à quel point les économies de la zone euro sont diverses. D’une augmentation de 4 % en Irlande à une diminution de 15 % au Portugal, la fourchette est si large qu’il semble impossible pour la banque centrale d’aborder le problème.

Les crises économiques sont connues pour les capacités d’innovation des décideurs politiques. De nouveaux outils sont apportés à la table des discussions, bien qu’ils puissent ne pas fonctionner correctement lors de leur première mise en œuvre. Avec le temps, une fois la crise passée, il est possible de les affiner, mais au moment de leur introduction, l’objectif est de résoudre le problème. Période.

La BCE a choisi de s’écarter des clés de répartition du capital dans son programme d’assouplissement quantitatif. En d’autres termes, sa flexibilité lui a permis d’acheter plus de dettes nationales des pays les plus touchés par la crise, et moins de pays qui ont mieux résisté à la crise.

Et c’est ainsi que l’on résout la question de l’existence d’une monnaie commune. Si la BCE reste aussi proactive qu’elle l’a été depuis la grande crise financière de 2008-2009, l’euro est là pour rester.

Tags:
Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte