Home > Actualités & Analyses Forex > Les données sur l’emploi aux États-Unis sont pires que prévu en novembre

Les données sur l’emploi aux États-Unis sont pires que prévu en novembre

Vendredi dernier, les données sur l’emploi aux États-Unis ont révélé une aggravation des conditions en novembre. Le rapport sur les emplois non agricoles (NFP) ne fait état que de 245 000 nouveaux emplois, soit la moitié de ce que le marché attendait. 

C’est l’un des rapports clés de chaque mois, car les États-Unis sont la plus grande économie du monde. C’est pourquoi ce qui se passe en Amérique affecte également d’autres marchés.

Détails du rapport des NFP de novembre

Outre le fait qu’il ne répond pas aux attentes, le rapport a révélé une aggravation de la situation. Plus de six mois après le début de la pandémie, la plus grande économie du monde compte encore des millions de personnes sans emploi ou vivant des allocations de chômage.

Le chômage permanent est le principal problème et l’un des principaux aspects de la situation. Malheureusement, la tendance à la hausse n’a pas changé en novembre. Au contraire, le chômage permanent s’est accéléré. 4,7 millions d’Américains sont au chômage permanent, et la hausse est plus rapide par rapport aux deux récessions précédentes.

Un autre point négatif du rapport de vendredi est la durée du chômage. Le rapport a montré qu’une personne sur deux est au chômage depuis plus de quinze semaines. De plus, 37% des chômeurs le sont depuis près de trente semaines.

Enfin, les données du mois précédent ont été révisées à la baisse. On peut donc dire que le rapport des NFP a montré une économie faible, qui reste dépendante des mesures de relance budgétaire et monétaire.

Malgré les mauvaises données économiques, la reprise boursière s’est poursuivie. Il faut s’attendre à ce que ce type de divergence se poursuive en 2021, pour au moins quelques raisons.

Tout d’abord, la nouvelle administration de Washington a placé la relance budgétaire en tête de son programme. Nous n’en connaissons pas la forme exacte, mais si elle est financée par l’émission de plus de dette par le Trésor, la tendance à la baisse du dollar américain devrait se poursuivre.

Deuxièmement, la Fed a promis de maintenir les taux plus bas aussi longtemps que nécessaire. Elle prévoit même de prolonger le programme d’assouplissement quantitatif et de l’annoncer la semaine prochaine. En conséquence, la courbe des taux reste déprimée, et les investisseurs n’auront pas ou peu d’autres solutions pour placer leur capital que le marché boursier.

Troisièmement, les nouvelles négatives sur la pandémie pourraient déjà avoir un prix sur le marché. Cependant, la reprise ne l’est pas, et les investisseurs essaient donc de se positionner plus tôt afin de profiter du prochain rallye.

Pourtant, la hausse des cours boursiers devrait bénéficier d’un certain support de l’économie. La hausse du chômage permanent reste un problème, car l’économie ne peut pas fonctionner uniquement sur la base de la relance.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.