Home > Actualités & Analyses Forex > Les données sur l’inflation aux États-Unis déçoivent une fois de plus

Les données sur l’inflation aux États-Unis déçoivent une fois de plus

Les données sur l’inflation aux États-Unis ont déçu hier – on s’attendait à ce qu’elles restent inchangées sur le mois, l’IPC (Indice des prix à la consommation) normal et l’IPC de base ont tous deux baissé de 0,1 %. Cela peut sembler peu, mais c’est la première fois depuis que les données sont compilées que l’IPC de base a baissé trois fois de suite. 

Qu’est-ce que cela signifie ? La voie de la déflation est ouverte.

Quand l’argent ne circule pas

Malgré les décisions prises par la Fed depuis le début de la crise sanitaire, il est peu probable que l’inflation augmente de sitôt. Le problème ne vient pas des mesures prises par la Fed – elles sont toutes inflationnistes. Au contraire, l’argent ne bouge pas, ce qui crée un cercle vicieux – les banques n’ont pas à qui prêter, et les consommateurs ne voient que les prix baisser. La décision d’achat est donc reportée.

Les projections économiques de la Fed d’hier ont révélé qu’elle ne voit pas l’inflation descendre en dessous de zéro – mais elle voit une faible inflation pour autant que les projections se réalisent.

Ceux qui craignent une hyperinflation aux États-Unis et une « contagion » dans le reste du monde doivent savoir que dans le cadre des programmes actuels de la Fed, une hyperinflation est peu probable. Du moins, pour l’instant.

L’argument contre l’hyperinflation vient du fait que presque toutes les actions de la Fed (par exemple, l’assouplissement quantitatif, le plus grand outil d’assouplissement utilisé par la Fed) n’augmentent pas la masse monétaire, mais la base monétaire.

Ce n’est que si les consommateurs finissent par prêter aux consommateurs et aux entreprises que nous devrions assister à une flambée de l’inflation au-delà de l’objectif de la banque centrale. La masse monétaire a certes augmenté dernièrement, mais la vitesse de circulation de la monnaie a diminué plus rapidement. Sans une augmentation de la vitesse de circulation de la monnaie, des valeurs extrêmes de l’inflation ne sont tout simplement pas possibles.

Cependant, lorsque la monnaie ne bouge pas, la déflation menace, car les attentes en matière d’inflation commencent à se désancrer. Un environnement déflationniste est en outre alimenté par la baisse des prix de l’énergie – la baisse des prix du pétrole a une incidence négative sur les attentes d’inflation à long terme.

Bien que les projections de la Fed concernant les anticipations d’inflation semblent bien ancrées, n’oublions pas qu’une banque centrale qui vise une inflation symétrique autour du niveau de deux pour cent dispose d’un horizon de deux ans pour construire ces anticipations. Cependant, les données mensuelles sont celles qui montrent comment les choses se passent dans l’économie réelle et si ces attentes sont ancrées – ou doivent être réancrées.

Jusqu’à présent, il n’y a pas de risque de déflation palpable aux États-Unis. Cependant, si la tendance récente se poursuit, de plus en plus de personnes commenceront à évaluer cette possibilité.

Si l’on en juge par le précédent créé par l’IPC de base l’autre jour, la période déflationniste pourrait être plus proche que nous aimons à le penser.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.