Home > Actualités & Analyses Forex > Les écarts par rapport aux clés de répartition des fonds propres se poursuivent à la BCE

Les écarts par rapport aux clés de répartition des fonds propres se poursuivent à la BCE

Cette semaine, la BCE a rendu publiques ses données du mois de juin sur l’assouplissement quantitatif (QE) – QE signifie Quantitative Easing. Ces données revêtent une importance particulière en raison de la récente confrontation entre la banque centrale et la cour constitutionnelle allemande. 

Cette dernière, statuant que la BCE ne respectait pas la proportionnalité dans son programme APP (c’est-à-dire le programme d’achat d’obligations), a menacé l’indépendance même de la banque centrale, à un moment où l’accent devrait être mis sur des mesures visant à aider les économies de la zone euro.

Les données de juin n’ont pas manqué de surprendre. Par exemple, la France et l’Italie ont été rachetées pour environ 40 milliards d’euros, tandis que l’Allemagne, une fois de plus, a été sous-achetée pour environ 13 milliards d’euros.

Comprendre le programme d’achat d’obligations de la BCE

L’assouplissement quantitatif est une forme de réduction de la dette nationale, bien qu’elle soit artificielle. En achetant les obligations émises par les gouvernements nationaux, la BCE peut remédier aux déséquilibres de la reprise économique dans les différents États. Plus important encore, elle peut atténuer l’impact de chocs exogènes comme la crise sanitaire due au coronavirus.

En achetant plus d’obligations dans une partie de la zone euro et moins dans une autre, la BCE distribue le capital là où il est le plus nécessaire. Dans le même temps, les États sont encouragés à augmenter leurs mesures de relance budgétaire, mais ils ne peuvent pas tous le faire avec la même puissance de feu – l’Allemagne et les autres États nordiques ont plus d’argent dans leurs poches que les États du Sud comme l’Italie, l’Espagne, la Grèce ou le Portugal.

Cela soulève la question de l’équité et met en discussion les grandes disparités économiques entre les régions du Nord et du Sud de la zone euro. Cependant, de telles différences sont observées partout, dans chaque pays du monde, certaines régions gagnent plus que d’autres.

Seulement, dans son histoire relativement courte, l’Union européenne fait face à une crise après l’autre avec un programme législatif incomplet.

L’une des principales conséquences de l’achat d’obligations par la BCE a été de stabiliser la volatilité des obligations d’État. À mesure que la détention d’obligations par la BCE augmente, la volatilité diminue.

À l’avenir, les investisseurs intéressés par l’espace européen se concentreront sur la forme que prendra le fonds de relance de l’UE. Les négociations sont encore dans leur phase initiale, et la proportion de subventions par rapport aux prêts est celle qui fait la différence pour les investisseurs.

Si l’Europe envoie un message d’unité, les petites déviations des clés de répartition du capital de la BCE, comme celles que nous avons vues en juin, ne dérangeront plus personne à l’avenir.

Rejoignez la révolution sociale de négociation. Se connecter avec d'autres commerçants, discuter des stratégies de négociation, et utiliser notre CopyTrader breveté
eToro est la première plateforme de négociation sociale du monde, offrant un large éventail d'outils pour investir dans les marchés de capitaux
Le plus grand nombre de paires de devises au commerce
Ouvrir mon compte