Home > Actualités & Analyses Forex > Les estimations du PIB pour 2021 sont faibles, malgré des nouvelles positives sur les vaccins

Les estimations du PIB pour 2021 sont faibles, malgré des nouvelles positives sur les vaccins

Les marchés d’actions du monde entier avaient de nombreuses raisons de célébrer ce mois de novembre. Chaque lundi des trois premières semaines du mois a apporté des nouvelles positives sur les vaccins. 

Au début du mois, il s’agissait de Pfizer et de BioNTech. Ensuite, c’était au tour de Moderna. Enfin, AstraZeneca. Ils ont tous révélé des résultats prometteurs dans la lutte contre le virus, leurs vaccins montrant jusqu’à présent une efficacité suffisante pour mettre fin à la pandémie.

En conséquence, les marchés boursiers ont atteint de nouveaux sommets. C’était la première réaction logique pendant cette crise. Jusqu’à ce moment, les actions étaient sous « stéroïdes » des banques centrales. L’argent bon marché a alimenté la hausse des actions, peu importe si les nouvelles à venir étaient mauvaises et pouvaient effrayer tout le monde. Finalement, les bonnes nouvelles ont déclenché une réaction positive du marché.

Cependant, maintenant que l’euphorie est derrière nous et que la situation s’est un peu calmée, certaines choses intéressantes méritent d’être mentionnées. Tout d’abord, les estimations du PIB pour 2021 restent inchangées malgré les nouvelles concernant les vaccins. Comment cela se fait-il ?

Les années folles sont-elles de retour ?

Une comparaison avec les années 1920 est intéressante pour l’année/les années à venir. À l’époque, les « années folles » étaient le surnom des années qui ont suivi la Première Guerre mondiale et la grippe espagnole. Pouvons-nous connaître un autre boom comme dans ces années 20, cette fois-ci un siècle plus tard ? Si l’histoire se répète, le retour du choc COVID-19 ne devrait être rien de moins que spectaculaire.

Examinons les conditions. Pour commencer, le crédit s’est développé comme jamais auparavant – les institutions publiques et privées ont étendu leur dette. D’autre part, le crédit n’a jamais été aussi bon marché. Par conséquent, pour quiconque a une idée à investir ou est prêt à prendre un risque pendant la pandémie, ces conditions sont probablement les meilleures que l’on puisse trouver dans une vie. Dans certains cas, les banques centrales ont offert des prêts à des taux d’intérêt négatifs !

Armées d’argent, d’idées et d’une mobilité illimitée (à supposer que les vaccins fassent leur travail), les économies mondiales vont rugir. Les gens dépenseront davantage en voyages d’agrément et en vêtements, sous l’impulsion d’un  soulagement retrouvé.

Pourtant, même si nous voyons la lumière au bout du tunnel, il reste encore du chemin à parcourir. La vaccination pourrait commencer plus tôt que ce que beaucoup croyaient possible il y a quelques mois, mais le processus nous amène encore au deuxième, troisième ou même quatrième trimestre de l’année prochaine.

Il n’est donc pas surprenant que, même après l’annonce des vaccins, les estimations consensuelles du PIB pour 2021 soient restées inchangées. Dans certains cas, elles ont même été revues à la baisse.

S’agit-il seulement du recul avant les années folles ?

Tags:

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.