Home > Actualités & Analyses Forex > Les interventions de la Banque nationale suisse sur le marché des changes sont plus importantes qu’en 2015

Les interventions de la Banque nationale suisse sur le marché des changes sont plus importantes qu’en 2015

En 2015, la Banque nationale suisse (BNS) a cédé la place au taux de change fixe de 1,20 sur le cross EURCHF. Pendant plusieurs années, elle a continué à vendre du CHF, en intervenant constamment sur le marché des changes. 

Ainsi, janvier 2015 reste dans l’histoire comme le mois où le secteur du trading en ligne a failli s’effondrer. L’action de la BNS a été tellement perturbée que les paires de CHF n’avaient littéralement plus de marché. En d’autres termes, les courtiers ne pouvaient plus proposer de prix d’achat ou de vente pour aucune des paires de francs suisses. Tout cela a disparu au prix de dizaines de milliards de francs pour la BNS.

Ce n’était pas nouveau pour la BNS. C’est une banque centrale spéciale qui joue un rôle actif dans le contrôle des taux de change du franc. Ce qui est intéressant, c’est qu’en 2020 jusqu’à présent, la BNS a dépassé le montant utilisé pour intervenir sur les marchés en 2015. Cela en dit long sur la demande internationale pour la possession du CHF, une monnaie refuge, et sur les efforts de la BNS pour endiguer cette demande.

90 milliards de francs suisses dépensés au cours des six premiers mois en interventions sur les marchés des changes

Ce n’est qu’au cours du premier semestre 2020 que la BNS est intervenue sur le marché des changes pour un montant de 90 milliards de francs. A titre de comparaison, en 2018, elle n’a dépensé que 2,8 milliards de francs pour l’ensemble de l’année, et en 2015, pour l’ensemble de l’année, elle a dépensé 86,1 milliards de francs.

Le niveau d’intervention de la BNS nous renseigne sur la gravité de cette crise. Lorsque les investisseurs sont prêts à faire n’importe quoi pour mettre la main sur le franc, la « réserve de valeur », c’est-à-dire l’argent de qualité que possèdent la plupart d’entre eux, devient plus qu’évidente.

Relativement récemment, la BNS a annoncé qu’elle rendrait publiques ses interventions sur le marché des changes sur une base trimestrielle. Cette annonce a constitué un nouveau pas en avant vers une transparence accrue de la part de l’une des banques centrales les plus mystérieuses du monde.

Maintenant que les données sont publiques, et que nous voyons l’ampleur des interventions de la BNS sur les marchés des changes, certaines de ses actions récentes deviennent évidentes. Par exemple, la BNS a récemment annoncé que les banques commerciales commenceront à appliquer le taux d’intérêt négatif appliqué par la banque centrale, -0,75 %, à tous les dépôts inférieurs à 100 000 CHF. Jusqu’à présent, ces dépôts étaient exclus. C’est une autre façon pour la banque centrale d’intervenir pour inciter les ménages à mettre de l’argent dans l’économie et stimuler la croissance.

Il serait intéressant de voir quel sera le total des interventions sur le marché des changes pour l’année. À ce stade, nous savons que la BNS se trouve probablement de l’autre côté de chaque long trading en CHF.

Inscrivez-vous à notre newsletter exclusive dès aujourd'hui !

Des e-mails sur mesure

Jamais de SPAM !

Alt coin news

Désinscrire à tout moment

Après votre inscription, vous pourrez recevoir des offres spéciales occasionnelles de notre part par e-mail. Nous ne vendrons ni ne distribuerons jamais vos données à des tierces parties. Consultez notre politique de confidentialité ici.